Plusieurs prix ont été décernés ce vendredi soir dans le cadre de la première édition du Prix du Patrimoine et du Matrimoine de la ville de Liège. La réaffectation de La Grand Poste, à Liège, fait partie des projets lauréats. Les citoyens ont été appelés à voter parmi les projets retenus dans le cadre de la première édition du Prix du Patrimoine et du Matrimoine de la ville de Liège. Ce sont 58 projets qui avaient été sélectionnés et classés selon trois catégories : bien(s) classé(s), bien(s) non classé(s) à caractère patrimonial et matrimonial, élément(s) ponctuel(s) à valeur patrimoniale et matrimoniale.

"Une première édition mais également une première à Liège et une première en Wallonie", souligne Christine Defraigne, l'échevine en charge du patrimoine. "Cet événement biennal s'inscrit en alternance avec le Prix de l'Architecture et de l'Urbanisme et il met à l'honneur des projets exemplaires par leur action visant à la conservation ou à la restauration du patrimoine bâti."

Une cérémonie a eu lieu vendredi soir à la Cité Miroir afin de remettre les prix aux lauréats. Dans la catégorie "biens classés", c'est la restauration d'une maison du XVIIe siècle, rue de Bex 1, qui a été récompensée. Dans la catégorie "biens non classés", le prix a été attribué à la restauration de la maison moderniste de l'architecte Snyers, avenue des Platanes 37. Dans la catégorie "éléments ponctuels", c'est la restauration d'une loggia et d'une charpente à rue, rue Maghin 87, qui a été retenue.

Le prix du public a été décerné à la restauration et la réaffectation de La Grand Poste à Liège. Le Grand prix lui a également été attribué.

Deux autres prix ont été remis sur ex aequo, à savoir le prix de l'initiative, à la réhabilitation de l'ancien institut de mécanique, rue Albert Duesberg 4, et à la rénovation de la cathédrale Saint-Paul, place Cathédrale.