" La lumière revient au CHU de Liège" : c'est en ces termes que son administrateur-délégué Julien Compère a commenté l'inauguration ce vendredi de sa grande verrière.
Laquelle, due à l'architecte liégeois Charles Vandenhove décédé en 2019, fait figure depuis sa création dès 1965 d'élément emblématique de l'institution hospitalière.
" Il s'agit d'un moment important", a souligné son patron, faisant référence à un processus de restauration de ce "patrimoine majeur" qui a été entamé il y a 10 ans.
Propriété à la fois du CHU et de l'Université, cette verrière dont la surface s'étend sur près de 1800 m2 et haute de 15 à 35 mètres a été restaurée à l'identique.
Et ce, explique le bureau d'architecture pHD, lequel a été à la manoeuvre depuis 2009 en associant son concepteur, en utilisant des technologies modernes.
Ainsi donc, ce chef-d'oeuvre classé au patrimoine wallon depuis 1995 et désormais remis à neuf intègre notamment un éclairage LED et des pattes en acier inoxydable.
Un budget glogal de 3,6 millions d'euros
Associées aux structures en bois, elles ont été repeintes par les ouvriers des entreprises Moury et Wust sur une superficie totale d'environ 3500 m2.
Cette restauration effectuée du vivant de l'architecte, chose assez rare, a nécessité un budget global de 3,6 millions d'euros dont 66 % de subsides, wallons essentiellement.
Afin de marquer le coup et alors que l'esplanade voisine de 2400 m2 est quant à elle toujours en cours de rénovation, l'inauguration était voulue "festive".
Et ce, dans le respect des règles sanitaires en vigueur, afin de mettre le secteur culturel à l'honneur en cette période particulièrement compliquée.
Ainsi donc, ce vendredi entre 10h et 17h, des étudiants du Conservatoire de Liège ont donné de petits concerts, retransmis en direct dans les chambres des patients.
De quoi attirer l'attention des passants et mettre un peu de baume au coeur, tout comme d'ailleurs les spectacles de tissu aérien de la compagnie ImpruDanse.