Ce jeudi, la police de Liège informe par communiqué qu'elle a décidé de passer à une phase plus répressive en cas de constatation de non-port du masque dans la ville de Liège

 "Après une phase de sensibilisation et d’information nécessaire à l’assimilation par la population des nouvelles mesures prises par l’Arrêté Ministériel dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid 19, la police de Liège se doit désormais de passer à une phase plus répressive", indique la police.

"Le port du masque restant une des règles premières de protection et de prévention, les services de police resteront particulièrement vigilants à un bon usage selon les prescrits."

les patrouilles « Covid » mises en place depuis le début de la pandémie ont été renforcées, particulièrement en soirée et la nuit.

"Nos priorités sont notamment axées sur le port individuel du masque, sur le respect des règles dans l’HORECA et sur quelques "hot spots" concentrant des rassemblements. Ainsi, une présence policière importante visible est assurée quotidiennement, jour et nuit, notamment sur le site du Parc de la Boverie avec pour mission de réprimer tout rassemblement de plus de 10 personnes et toute consommation de boissons alcoolisées. Pour rappel, la consommation d’alcool sur la voie publique est interdite sur tout le territoire de la ville. La police fédérale sollicitée, nous appuiera dans cette mission de surveillance du Parc. Une équipe de motocyclistes assurera également le respect du code de la route aux alentours, notamment en matière de stationnement."

La police tient également à sensibiliser les personnes aux respect des règles élémentaires de propreté. 

"Enfin, qui dit fréquentation des parcs, dit malheureusement, déchets. La Police de Liège compte bien rappeler à tous le respect des règles en la matière et verbalisera ceux qui ne les respecteront pas."

Le travail de ces patrouilles « Covid » s’effectue en parallèle des équipes d’intervention qui continuent d’assurer leurs missions 24h sur 24.

"Depuis ce jeudi 30, nos policiers distribuent un courrier dans les établissements Horeca, en commençant par les endroits festifs impliquant des rassemblements. Ce courrier rappelle les mesures en vigueur dans le secteur Horeca et annonce la politique de verbalisation stricte qui sera désormais d’application. Le non-respect répété des règles mettant gravement en danger la santé publique entraînera une proposition de fermeture d’établissement auprès du Bourgmestre."

Du côté du marché de la Batte, les verbalisations seront également d'actualité quand elles sont nécessaires. 

"Enfin, le dispositif de la Batte sera lui aussi renforcé avec les mêmes missions. La police a pour missions de protéger et servir. Cette phase de répression a pour seul but de lutter contre cette pandémie. Prenons soin de nous, prenons soin des autres."