En dix ans, le secteur du transport a vu ses émissions de CO2 augmenter de 65%... Il devient désormais de plus en plus urgent de réagir face à ces chiffres inquiétants.

C’est ce que tente de faire l’industrie automobile en développant le marché des voitures électriques et hybrides et en le rendant plus accessible au grand public.

Mais qui dit véhicule électrique dit aussi nécessité d’offrir à son utilisateur un réseau de rechargement suffisamment important et structuré...

La Province de Liège, au travers de son Plan Climat, entend mener des actions concrètes pour inciter la population à se tourner vers une mobilité durable.

Depuis 2015, elle propose donc aux collectivités publiques l'acquisition de bornes de rechargement pour voiture électrique ou hybride.

Laquelle est vue comme une réponse efficace et concrète pour diminuer l'empreinte environnementale des transports.

Une centrale d'achats

La Province propose ainsi de faciliter l'acquisition, l'installation et la gestion de bornes de rechargement par la mise en place d'une centrale d'achats.

Si elle finance 75% du coût des travaux dans leur ensemble, elle apporte également son assistance technique pour la détermination des implantations et leur équipement.

Les bornes installées sont gérées grâce à un service de télégestion et de maintenance, ce qui permet d’assurer leur suivi mais aussi d’agir sur leur fonctionnement.

Petit à petit, le maillage offert aux utilisateurs s’étoffe, atteignant aujourd’hui 23 bornes en activité, lesquelles ont déjà permis d'épargner 22 tonnes de CO2.

Il est possible de les retrouver:

  • dans les communes d’Ans, de Baelen, de Blegny, de Grâce-Hollogne, de Juprelle, d’Ouffet, de Thimister-Clermont, de Verviers, de Visé et de Wanze;

  • sur les sites d’intercommunales telles que la CILE, la SPI (Val Benoit) et Intradel;

  • dans plusieurs sites provinciaux: au château de Jehay, au domaine de Wégimont, à la Régie de la Province de Liège, au Département des Infrastructures et du Développement Durable, à l’IPES de Hesbaye ou encore à la Maison de la Formation de Seraing.

    Les communes d’Aywaille, de Burdinne, de Crisnée, de Flémalle, de Herve, de Jalhay, de Nandrin, de Pepinster, de Raeren et de Waimes seront bientôt équipées.

    Enfin, à plus long terme et grâce à un second marché, il y en aura aussi à Aywaille, Chaudfontaine, Faimes, Grâce-Hollogne, Seraing (2), Stoumont et Trois-Ponts.