Liège

Il s'étend sur quatre ans, entre mai 2018 et octobre 2021 et nécessite un investissement de 32 millions

Principal ouvrage de régulation de la région liégeoise, le barrage de l'Île Monsin fait l’objet d’une rénovation en profondeur. Entamé il y a 1 an, jour pour jour, ce chantier du SPW Mobilité et Infrastructures entre dans une nouvelle phase : 2 vannes et 3 tourelles seront reconstruites d’ici la fin octobre. Le tout avec un impact minimal pour la circulation sur le pont-barrage et le maintien de la fonction de régulation des niveaux d’eau sur la Meuse et le canal Albert.

Situé à la confluence entre la Meuse et le canal Albert, le barrage de Monsin joue un rôle régulateur crucial pour la navigation marchande et la prévention des crues dans la vallée mosane. Le bon fonctionnement du barrage, érigé en 1930, étant menacé par de la corrosion, le SPW Mobilité et Infrastructures a entrepris, en mai 2018, une rénovation en profondeur de cet ouvrage d’art.

Un an après le début du chantier, celui-ci entre dans une phase décisive avec la destruction et reconstruction progressive de la structure du barrage. Ces opérations se dérouleront en 3 temps, en mettant à profit les périodes d’étiage pendant lesquelles le débit de la Meuse est au plus bas (d’avril à octobre).

Les vannes 6, 5 et 4 (côté E25) viennent d’être démolies, au même titre que 3 tourelles en béton. D’ici la fin octobre 2019, les 3 tours et les vannes 6 et 5 seront reconstruites et mises en service. Les tours seront alors reliées par une nouvelle passerelle en métal déployé.

La vanne 4 sera quant à elle reconstruite pendant l’étiage 2020, en même temps que la vanne 3. En 2021, ce sera au tour des vannes 2 et 1. Le nouveau barrage sera alors doté de sa nouvelle structure.

En ce moment, les nouvelles vannes sont en cours de montage en atelier. Elles seront prochainement acheminées sur site, en pièces détachées, pour y être réassemblées et amenées, courant juillet et par voie d’eau, à leur emplacement définitif.

Vu l’importance du pont-barrage en termes d’accès au pôle industriel et logistique de l’île Monsin, les interruptions de circulation y ont été réduites au maximum. La construction de deux ponts provisoires permet à l’entreprise d’accéder au chantier sans entraver la circulation. Seules quelques fermetures, ponctuelles et limitées dans le temps, du pont-barrage seront à déplorer tout au long de la durée du chantier. Lorsque c’est le cas, tout est mis en œuvre pour rappeler ces interruptions de circulation aux usagers, notamment au travers d’un site web spécifique « mobilité » : http://travaux-barrage-monsin.be.


Pour rappel, ce chantier du SPW Mobilité et Infrastructures s’étend sur une période de 4 ans, de mai 2018 à octobre 2021. Il est intégralement financé par la Wallonie à hauteur de 32 millions, dans le cadre du Plan Infrastructures 2016-2019. Les travaux entrepris visent à :

  • remplacer les 6 vannes et le mécanisme qui permet de les manœuvrer ;

  • remettre le chemin de roulement du portique à batardeau aux normes ;

  • rénover les 7 tourelles et installer une passerelle technique sécurisée, habillée de métal déployé ;

  • construire un atelier ;

  • rénover un bâtiment technique ;

  • aménager une passe à anguilles à côté de la tourelle située en rive droite, complémentaire à la passe à poissons qui existe déjà au niveau de la centrale hydroélectrique.