Régis, 33 ans et Américo, 51 ans, des gérants d’un bar ont bénéficié d’une suspension du prononcé avec excuse de provocation après avoir frappé un de leurs clients. 

Le 2 décembre 2017, un couple ivre a fait du grabuge dans leur établissement situé dans le centre de Liège. "La dame était tellement ivre, qu’elle est tombée", a indiqué un des patrons. "On a dû l’aider à se relever. On a mis le couple dehors. La dame est revenue et a expliqué qu’elle avait oublié sa veste. Nous lui avons rendue." C’est alors que son compagnon s’est accroché à la grille tout en invectivant les personnes présentes. "Quelques minutes plus tard, elle est revenue en disant qu’elle avait oublié son sac. Nous ne l’avons pas trouvé." C’est alors que le couple s’est pendu à l’un des patrons… 

 Ces deux derniers ont porté des coups au client agressif. A l’arrivée de la police, le couple a été interpellé pour ivresse publique. Une médiation pénale a été proposée. Les patrons étaient d’accord de l’honorer, mais lorsqu’ils ont su que homme réclamait 3 000 euros, ils ont refusé d’indemniser ! 

 Le tribunal a estimé que les prévenus n’avaient pas agit en état de légitime défense, mais qu’ils avaient été provoqué par le comportement inapproprié des clients. Etant donné que les prévenus n’ont pas d’antécédent, le tribunal a estimé qu’ils pouvaient bénéficier d’une suspension du prononcé.