Le nombre de familles monoparentales à Liège s’élevait à 11 954 en 2019.

Ces familles sont souvent celles avec un plus grand risque de précarité, en particulier parmi les femmes.

Aussi, ces parents ont souvent du mal à se dégager du temps de qualité pour eux ou encore pour leurs enfants.

La crise sanitaire n’a fait qu’aggraver ce constat, de nombreux parents sont épuisés après avoir dû tout gérer de front.

L'échevine Julie Fernandez Fernandez (PS) a donc proposé à l’ASBL Animation & Créativité de travailler en collaboration avec la nouvelle Maison de l'Adolescent.

Et ce sur un projet qui permettrait à ces parents de s'accorder des moments de répit et bénéficier d’un soutien et d’un accompagnement psychologique.

Des places sont réservées dans les différents ateliers hebdomadaires de l’ASBL afin de répondre aux situations d’urgence auxquelles sont actuellement confrontées les MJ.

Vers un tout nouveau lieu d'accueil en plein centre-ville

Dans un deuxième temps, la création d’un tout nouveau lieu d’accueil, soit un espace dédié à l’accueil des familles monoparentales, isolées ou en souffrance, est prévu.

Deux permanences par semaine seront assurées par des animatrices de l’ASBL pour offrir une pause aux parents et un lieu d’expression créative pour les enfants.

Des pourparlers sont en bonne voie pour que cet espace soit installé en plein centre-ville. Le lieu sera réfléchi comme une "bulle d’air" et divisé en plusieurs espaces.

L'objectif est que cette nouvelle action soit pérennisée, et ce notamment avec la mise sur pied d’une collaboration avec une AMO liégeoise.

Ce projet a été construit et réfléchi après la consultation des jeunes qui a été menée durant le confinement par le département des services sociaux.

Après un an, une évaluation du dispositif sera réalisée afin de savoir s’il est nécessaire de le maintenir au-delà de la crise du Covid-19.