La CSC n'accepte pas que l'on oblige le personnel à prendre des congés

Cela grogne du côté des crèches communales liégeoises. En témoigne un préavis de grève déposé par la CSC ce vendredi matin.

“Les autorités de la Ville de Liège ont décidé, unilatéralement, de fermer tous les milieux d’accueil de la petite enfance la semaine de la Toussaint, obligeant le personnel à prendre des congés, des heures de récupération voire un congé sans solde”, regrette le syndicat chrétien. Selon lui, cette décision suscite de nombreuses réactions d’incompréhension et de colère parmi le personnel des crèches qui évolue déjà dans un contexte très tendu.

“Une fermeture dans de telles conditions ne s’est jamais produite. D’habitude, en cas de fermeture, le personnel qui souhaite travailler peut le faire dans d’autres structures de la Ville. La CSC Services publics a interpellé, à de nombreuses reprises, les autorités communales pour qu’il en soit ainsi aussi pour cette semaine de la Toussaint 2020, mais elles ne veulent rien entendre”, déplore Christophe Kinot, délégué principal CSC Services publics à la Ville de Liège.

La CSC Services publics a dès lors déposé un préavis de grève pour la semaine de la Toussaint. “Le personnel des crèches est déjà sous pression et cette décision communale n’arrange rien, précise Christophe Kinot. Une analyse des risques psychosociaux a été réalisée mais les résultats, attendus pour septembre, n’ont pas encore été communiqués”.

Pour rappel, les milieux d’accueil de la petite enfance à Liège, ce sont 25 structures qui accueillent les enfants de 0 à 36 mois. L’encadrement est assuré par un personnel qualifié et de qualité composé d’environ 300 puéricultrices. “Un personnel qui mérite le respect de tous !”.