On le sait, la Ville de Liège fait partie des figures de proue en matière de lutte contre l’homophobie. Déjà déclarée ville "gay friendly", elle a aujourd’hui décidé de se déclarer "Zone de liberté pour les personnes LGBTQI +". Il s’agit d’une réaction au projet de loi hongrois visant à la promotion de l’homosexualité auprès des mineurs. Comme d’autres villes et pays l’ont déjà fait (à l’Euro de football notamment), la Ville de Liège a décidé de rappeler sa position en la matière.

Ce lundi soir, au conseil communal, le Collège a donc fait savoir qu’il entendait soutenir publiquement la résolution proclamant l’Union européenne "zone de liberté pour les personnes LGBTQI +"… en déclarant donc la Ville de Liège "zone de liberté pour les personnes LGBTQI +".

"La Ville de Liège soutient depuis des années la Maison Arc-en-Ciel et d’autres associations luttant contre les discriminations envers les personnes LGBTQI +. Dans cette optique, l’ouverture du Refuge Ihsane Jarfi a été soutenue par les autorités communales", rappellent les autorités liégeoises.

Ce lundi soir, le conseil s’engage donc à "soutenir publiquement la résolution proclamant l’Union européenne zone de liberté pour les personnes LGBTQI +, à marquer son soutien public en déclarant la Ville de Liège "zone de liberté pour les personnes LGBTQI +", à transmettre la présente résolution aux autres entités belges ainsi qu’à la Commission et au Parlement européen et enfin à travailler, notamment avec les Maisons de jeunes et en partenariat avec le secteur associatif, à l’acceptation et la sécurité des personnes LGBTQI +, et faire de la Ville de Liège une ville chaleureuse, accessible, favorable aux LGBTQI +, où chacun se sent chez soi, quelle que soit son orientation sexuelle ou son identité de genre".