Et ce du 24 au 29 février à l'Université.

La 3e Semaine de l’éducation physique, de l’activité physique et du sport (SEPAPS) est organisée durant le congé de Carnaval par l'Université de Liège.

Soit une semaine déclinée en quatre moments, qui attireront globalement en Cité ardente de 600 à 700 chercheurs internationaux en éducation physique, des professeurs d’éducation physique, des entraîneurs et des responsables de clubs et fédérations sportives.

1) Échauffement le lundi 24 février : le colloque de l’ADISEPUL, l’Association des diplômés de l’Institut supérieur d’éducation physique qui compte 800 membres. Ce rendez-vous annuel, qui se tiendra à la Maison des Sports de la Province de Liège, sera l’occasion de mettre en exergue quelques thèses de master présentées par des étudiants récemment diplômés en sciences de la motricité à l’ULiège.

2) On monte au jeu le 25 mardi février avec le Symposium de l’AIESEP, l’Association internationale des écoles supérieures d’éducation physique. Soit une association qui regroupe des chercheurs de plus de 50 pays, fondée en 1962 et présidée depuis 2014 par le professeur Marc Cloes de l’ULiège. Le symposium, organisé à l’Espace Prémontrés à Liège, sera consacré au concept de "littératie physique", venu d’Angleterre au début des années 90 et popularisé au niveau international depuis 2015 sous l’impulsion du Canada.

3) La partie s’emballe les 26, 27 et 28 février avec la 11e Biennale de l’ARIS, l’Association pour la recherche sur l’intervention en sport, qui fêtera ses 20 ans à Liège. C’est un rendez-vous jugé incontournable pour la communauté internationale des chercheurs francophones qui analysent l’enseignement et la formation des éducateurs physiques dans les différents contextes de pratique des activités physiques, sportives et artistiques.

La thématique générale "Former des citoyens physiquement éduqués" est en lien avec le symposium de l’AIESEP. Elle l’est aussi avec les objectifs de développement durable des Nations Unies ainsi qu’avec le Pacte pour un enseignement d’excellence en Fédération Wallonie-Bruxelles.

La particularité de ces trois journées sera de réserver une attention particulière aux praticiens, professeurs d’éducation physique, entraîneurs et responsables sportifs qui pourront confronter leurs expériences aux recherches académiques.

Les praticiens auront également la parole pour présenter aux scientifiques quelques expériences "de terrain" parmi lesquelles figurent, par exemple, un guide québécois destiné à soutenir les enseignants souhaitant impliquer davantage leur école dans la promotion d’un style de vie actif et sain ainsi que l’utilisation de lunettes de réalité virtuelle et de drones pour permettre à des personnes handicapées d’éprouver les sensations du vol, un projet soutenu par Cap48.

4) Enfin, la semaine se terminera par le 4e colloque Guy Namurois, programmé au CHU de Liège le samedi 29 février. Il s’agira de dévoiler au public certaines qualités, pas toujours visibles, qui sont indispensables pour devenir un entraîneur à succès.