Ce week-end en terres liégeoises, comme ailleurs en Fédération Wallonie-Bruxelles, l'heure est la fête de la musique.
Soit en l'espèce un premier grand événement culturel à être organisé depuis le déconfinement lié à la crise sanitaire.
Débutées vendredi, les festivités se poursuivent donc ces samedi et dimanche avec un programme plutôt copieux.
De quoi réjouir les amateurs de musique live ainsi que les artistes pour qui le retour sur scène est une priorité.
Manifestation organisée pour l'essentiel en plein air, la fête de la musique investit notamment les parcs liégeois.
A savoir notamment le parc Saint-Agathe, du matin au soir, avec plusieurs performances et installations artistiques.
Mais aussi ceux de la Chartreuse et de Droixhe, faisant la part belle aux fanfares, le parc Comhaire et celui dit des Musiques.
Différents lieux publics sont également investis à cette occasion tels que le boulevard Saucy, avec les musiques du monde à l'honneur.
Ce sera également le cas à la Casa Nicaragua rue Pierreuse ou encore au Kultura rue Roture, avec une sonorité davantage électro.
Le coeur de l'événement battra place des Carmes
Les places liégeoises seront elles aussi investies comme la place de l'Yser en Outremeuse ou encore celle des Combattants à Jupille.
Le coeur de l'événement battra quant à lui place des Carmes et autour du centre culturel Les Chiroux, l'un des principaux opérateurs.
Ce samedi dès 13h30, les plus jeunes mais aussi les femmes ou encore les amateurs de jazz seront gâtés avec une programmation ad hoc.
A noter également la tenue d'une exposition intitulée "La place de la femme dans le jazz à travers les pochettes de disques" par la Maison du Jazz.
En outre, l'Opéra royal de Wallonie a concocté une après-midi de "surprises musicales", dédiées tant aux plus jeunes qu'aux adultes.
Ce dimanche, ce sera au tour de l'Orchestre philharmonique royal de Liège de tenir un concert symphonique faisant la part belle aux écoles de musique.
Enfin, on peut aussi épingler parmi d'autres propositions celles de l'Austral Boreal Festival au Trinkhall (Mad Café) et de l'Académie Grétryau Grand Curtius.