Au total, 6 personnes étaient présentes place Sainte-Lambert, avec une banderole et des pancartes.

Mercredi de 18 à 18 h 15, avait lieu une veillée organisée par le groupe d’action Nucléaire Stop Kernenergie devant les galeries Saint-Lambert. 6 personnes étaient présentes pour marquer de façon pacifique leur résistance face à la procédure d’enfouissement profond des déchets très radioactifs à longue durée de vie.


L’objet de cette protestation était l’enquête effectuée par l’ONDRAF, l’Organisme National des Déchets RAdioactifs et des matières Fossiles enrichies durant la période de confinement. Le porte-parole du groupe d’action, Léo Tubbax indique, “cette procédure vise à identifier un lieu pour cet enfouissement de déchets. Actuellement, 4 communes ont marqué leur refus, dont Blégny et Bassenge. Aujourd’hui, on dit non à l’enfouissement. Nous réclamons une enquête sérieuse, sur les solutions envisageables et sur la façon de créer de l’énergie en Belgique. Nous voulons que les énergies renouvelables soient sérieusement envisagées”.


À Liège, 6 militants ont montré pacifiquement leur résistance. Parmi eux, Pierre 79 ans, ou encore florence, mère de famille. Cette dernière ajoute, “on espère attirer l’attention des gens sur cette problématique”.