Liège L’association Navetteurs.be estime quant à elle qu’il n’y a pas "de fumée sans feu"

“J’en ai un peu ras-le-bol de ces formations politiques (Aywaille Demain – CDH) qui tentent de se refaire une santé sur la peur des gens”… Une petite phrase qui en dit long. Ce mercredi, le conseiller communal et chef de groupe Ensemble, ancien bourgmestre d’Aywaille et député libéral Philippe Dodrimont, ne cachait pas sa colère à l’égard du débat qui a animé le conseil mardi soir ; celui sur cette motion, introduite par Aywaille Demain, dans l’opposition. Objectif de ladite motion : interpeller les autorités fédérales pour maintenir l’offre SNCB sur la ligne 42 qui traverse la commune. Cette ligne rurale qui, comme d’autres serait menacée sans investissement.

On l’aura compris, le libéral aqualien estime que la démarche est excessive voire mensongère… Dans les rangs de la majorité d’ailleurs, on rappelait que les ministres Bellot et Di Antonio furent, à cet égard, rassurants, en rappelant qu’un accord prévoyait le maintien du réseau dans son intégralité. Tout comme le fait que le dernier Plan de Transport de la SNCB émettait le souhait de doubler l’offre sur cette ligne.

Mais ce mercredi, l’association Navetteurs.be ne cachait pas, non plus, sa colère… Pour Gianni Tabbone, porte-parole, soutenir ce type de motion "ne coûte rien" et n’est finalement "qu’une démarche préventive". Démarche d’autant plus importante que le discours d’Infrabel faisait clairement état d’une situation financière inquiétante avec cette nécessité d’investir 82 millions par an pour préserver l’ensemble du réseau. "Pour nous, il n’y a pas de fumée sans feu et notre association est particulièrement sensible aux lignes rurales", poursuit Gianni Tabbone. "Le fait que les communes votent ce genre de motion nous paraît donc être un bon signal".

À la suite de la sortie d’Infrabel en effet, des communes comme Theux, Spa et Trois-Ponts ont déjà voté ce genre de motion… alors pourquoi pas Aywaille ? Sans doute car ici plus qu’ailleurs, le débat sur la mobilité est (aussi) alimenté par de vieilles polémiques… politiques. Difficile pour la majorité d’approuver une proposition de l’opposition. Mauvaise foi ? Oui… et non, quand on sait que le porte-parole de Navetteurs.be fut… 3e sur la liste CDH à la Chambre ! Provocation ?

Et la ligne 42 dans tout cela ? Rien de neuf sous le soleil, pour le moment du moins.