Et ce sur 14 trajets quotidiens, soit 5,6 passagers par bus.

La ligne de bus express WEL Liège-Marche est en circulation depuis fin avril 2019.

Après quelques semaines, une première évaluation de la fréquentation a été effectuée par l'autorité compétente.

Les résultats, jugés peu satisfaisants à l'époque, mentionnaient seulement trois voyageurs en moyenne sur chaque parcours.

Une augmentation de la fréquentation était toutefois attendue à la rentrée académique, soit une période de rupture des habitudes de déplacement.

Il y a peu, la députée wallonne Caroline Cassart (MR) a questionné le ministre en charge de la Mobilité Philippe Henry (Ecolo) à ce sujet.

"Une seconde évaluation a-t-elle eu lieu ? Qu’en est-il de la fréquentation de la ligne WEL Liège-Marche ? Quid des autres lignes WEL ? Quid de la prochaine évaluation ?".

Selon le ministre Henry, 17 lignes express sont en service sur le territoire wallon : 11 lignes TEC et 6 nouvelles lignes WEL (Wallonia Easy Line).

"L’évaluation de ces lignes WEL se termine et les chiffres de fréquentation sont régulièrement mis à jour", a-t-il répondu à la députée Cassart.

Si la satisfaction des usagers de ces lignes express est jugée satisfaisante, la fréquentation n'est toutefois pas encore vraiment au rendez-vous.

Concernant la liaison Marche-Liège, sa fréquentation augmente graduellement, représentant une moyenne de 78 passagers par jour.

Et ce sur 14 trajets quotidiens (7 allers/retours), ce qui ne représente encore qu'une moyenne de 5,6 passagers par bus.

"Son taux de couverture des coûts par les recettes, bien qu’il soit le plus élevé des lignes WEL, n’est également que de 16,90 %", a précisé le ministre Henry.

Cette ligne WEL est donc celle qui a le plus de succès parmi les six liaisons existantes, devant Nivelles-Charleroi.

Devant le peu de succès de ces dernières, il a donc été décidé de suspendre le lancement de toute nouvelle ligne WEL.