C’est un cri d’alarme qui, ce mardi a été lancé par les bourgmestres des 31 communes de l’arrondissement de Huy-Waremme, concernant la désertification en matière de distributeurs d’argent.

“En moyenne, une agence sur trois a disparu du paysage national depuis 2008 et ces trois dernières années, 927 guichets automatiques de billets ont été supprimés. Plus d’une centaine d’agences ont fermé en province de Liège l’an dernier, d’autres mauvaises nouvelles sont annoncées”, explique ainsi Christophe Lacroix, le bourgmestre de Wanze, inquiet de la situation à laquelle les seniors seront de facto confrontés.

Si les quatre plus grandes banques du pays (Belfius, BNP Paribas Fortis, ING et KBC) se sont unies pour garantir, à 95 %, la présence d’un distributeur de billets à 5 km maximum du domicile de chacun, il ne devrait plus y avoir que 2 400 distributeurs dans le pays plutôt que 5 800. “Ces distributeurs seront forcément installés dans les zones plus densément peuplées, avec les risques d’exclusion des plus fragiles ou plus isolés que cela induit.”

Ces derniers mois, plusieurs villes et communes de Huy-Waremme ont été confrontées à ces fermetures, obligeant la population à se déplacer parfois à plusieurs kilomètres pour retirer de l’argent, alors que les services bancaires (virements papier, impression d’extraits, retraits…) sont de plus en plus coûteux.

Un constat inacceptable pour les mandataires de Huy-Waremme, qui s’inquiètent aussi de la fracture numérique, de plus en plus profonde pour une large frange de la population.

“Aujourd’hui, les exclus de la digitalisation subissent la double peine : non seulement ils ne peuvent plus accéder aux services bancaires à proximité de chez eux mais, de plus, ils doivent payer beaucoup plus cher en devant se déplacer plus loin”, s’inquiètent ainsi les élus de l’arrondissement.

Du coup, les élus locaux ont écrit aux parlements fédéral et wallon, aux gouvernements fédéral et wallon, pour leur demander instamment dans le cadre de leurs prérogatives respectives : d’étudier et mettre en place toutes les mesures et mécanismes destinés à garantir une répartition équilibrée des distributeurs automatiques de billets, de poursuivre le dialogue avec le secteur bancaire pour le maintien d’un nombre suffisant et justement réparti d’agences bancaires de proximité, en particulier pour les zones rurales.