Henry Generet a été interrogé lundi devant la cour d’assises de Liège sur les faits d’assassinat qui lui sont reprochés.

Laetitia Depouille, une Verviétoise de 25 ans, a été égorgée le matin du 12 octobre 2017 dans l’appartement qu’elle occupait à Dison. Elle était l’ex-compagne de l’accusé et la mère de trois enfants. Henry Generet purgeait une peine de prison mais bénéficiait d’un congé pénitentiaire, le jour des faits.

Interrogé par la présidente Jackers, ce dernier a décrit son enfance tumultueuse. Sa scolarité se déroulait mal, à tel point qu’il avait abandonné la scolarité à 15 ans.

Il avait commis plusieurs vols, avant d’être placé dans des instituts de protection de la jeunesse. À 18 ans, il connaissait ses premières périodes d’emprisonnement. Condamné à plusieurs reprises, il a cumulé un total de plus de 15 années de peines de prison.

Il a entamé sa relation avec Laetitia Depouille en juillet 2015 alors qu’il était en cavale. Leur relation était tumultueuse. Le couple était empreint de jalousie. Il affirme que c’est elle qui a insisté pour le rencontrer la veille des faits, alors que leur relation était terminée.

"Elle me harcelait par des messages. Elle voulait me parler. On s’est pris la tête car elle niait sa relation avec son amant. Elle me narguait, j’avais la haine. Elle me disait qu’elle ne voulait pas vivre sans moi, mais je savais qu’elle me trompait", a indiqué Henry Generet.

"J’avais les nerfs. Elle m’a raconté les détails de ses relations sexuelles avec d’autres hommes. J’ai menacé de me foutre en l’air lui reprochant ce qu’elle me faisait subir. Je lui ai mis le couteau sous la gorge et j’ai coupé son soutien-gorge. J’ai menacé de la violer. Elle prétendait ne pas avoir peur mais tremblait comme une feuille", a détaillé l’accusé.

La gorge ouverte

Une autre dispute aurait éclaté lorsque Laetitia Depouille est sortie de la salle de bains habillée d’une serviette. "Elle m’a pris la tête. Je me suis énervé, j’ai pris le couteau et je lui ai ouvert la gorge par-derrière. Elle n’a pas fait de mouvement. Ma main est partie toute seule pour le deuxième coup. Je n’ai pas compris", a affirmé Henry Generet.

L’accusé a décrit son intention de s’en prendre à l’amant de Laetitia Depouille, sa fuite et le vol d’une voiture avant d’aller se livrer à la police. "Je suis victime depuis 2015, la première fois qu’elle m’a trompé", a-t-il ajouté.

Le procès se poursuivra ce mardi à 9 h, avec les auditions des experts et des témoins directs.