Le mandat d'arrêt du sexagénaire Welkenraedtois qui a tué son épouse, le 30 janvier dernier, a été confirmé ce vendredi par la chambre du conseil de Verviers, a-t-on appris de source judiciaire. L'homme avait appelé la police le 31 janvier et indiqué que son épouse était décédée. Sur place, les agents avaient découvert le corps sans vie de la victime, âgée de 68 ans.

Rapidement suspecté de meurtre, le sexagénaire avait reconnu les faits. Une autopsie réalisée sur le corps de la victime a permis de déterminer qu'une strangulation était à l'origine du décès.

L'enquête n'en est qu'à ses débuts et de nombreux devoirs doivent encore être effectués. Il semble que le suspect, inconnu de la justice, faisait face à des problèmes de santé et était dans l'attente d'une place en clinique psychiatrique. Ce vendredi, la chambre du conseil a prolongé sa détention pour une durée d'un mois.