Métamorphoses : l’événement avait marqué les esprits liégeois en 2016, lorsque 75 000 personnes avaient participé à ces démonstrations culturelles grandioses en bord de Meuse et sur la Dérivation. On célébrait alors pour la première fois le renouveau de Liège, de ses quais, de son parc de la Boverie et de la passerelle la Belle Liégeoise. Deux ans plus tard, c’est le renouveau d’autres entités comme Seraing ou Herstal qui était mis à l’honneur… et en 2020 : rien, crise oblige.

Mais les autorités liégeoises l’avaient promis : l’événement serait récurrent… et toujours familial et gratuit. C’est la raison pour laquelle, avec un an de retard, Métamorphoses revient dans une nouvelle formule, quelque peu "éclatée", explique Philippe Kauffmann, directeur artistique.

En pratique, tout a en effet été pensé pour que l’événement soit accessible au grand public… sans concentrer ce dernier toutefois, en cas de nouvelles restrictions sanitaires. Plutôt qu’un show rassemblant les foules à Liège, "Métamorphoses s’est donc métamorphosé", précise Willy Demeyer, bourgmestre de Liège.

Cette année, dans 6 communes périphériques, ce sont 6 promenades "artistiques" qui seront proposées aux Liégeois. Sur ces tracés de 5 km en effet, on notera la présence de plus de 40 groupes d’artistes. Au détour de la Heid des Gattes à Aywaille, à l’ombre d’un terril à Herstal, dans la campagne de Blegny, dans la vallée de Chaudfontaine, dans les bois de Seraing ou sur les chemins de Juprelle, le public est invité à découvrir des prestations artistiques de qualité, "des artistes qui ont été sélectionnés car ils proposent de vrais dialogues avec leur environnement", insiste Philippe Kauffmann. Des spectacles inédits en somme, qui seront proposés les dimanches 15, 22 et 29 août… afin de ne pas faire concurrence à l’opération Place aux artistes, proposant chaque samedi durant l’été, des prestations artistiques gratuites sur les places de Liège.

© tonneau

Trois dimanches donc… mais pas seulement. En effet, pour élargir le spectre des découvertes, Métamorphoses 2021, "c’est également une brochure reprenant une balade balisée pour chaque commune de l’arrondissement", explique Joëlle Saive, coordinatrice de l’événement pour Liège, "il y a donc 24 balades dont l’objectif est d’identifier chaque entité". À découvrir dès le 15 juillet, date de la sortie de la brochure.

La fête du tram en 2023

Si l’événement est organisé avec un an de décalage, on précise déjà à Liège qu’il n’aura pas lieu en 2022 mais bien en 2023… et ce n’est pas un hasard car Liège sera à la fête cette année-là. Déjà en effet, Willy Demeyer annonce que la thématique sera l’inauguration du premier tronçon du tram. "Il s’agira bien sûr d’une grande fête pour Liège". On n’en doute pas.

© tonneau