Michaël Nicolaï, un Liégeois de 44 ans est un artiste passionné, notamment par le street art. L’homme est directeur artistique et coordinateur de l’ASBL Spray Can Arts, qui met en avant l’art urbain.

Né à Rocourt le 23 juin 1976, Michaël a vécu entre Fléron et Embourg. Il a deux frères plus jeunes. "Mes parents sont séparés", explique-t-il. Enfant très dynamique, il a gardé ce trait de caractère. "J’ai fait mes études à l’École du Fort à Fléron. Je suis arrivé en 6e primaire à Saint-Barthélemy à Liège puis j’ai fait mes humanités à Saint-Luc en dessin et art de l’espace". Rapidement, il s’est passionné pour les graffitis. "J’ai réalisé ma première exposition en 1991 au centre culturel des Chiroux de Liège. J’avais été invité par Jaba avec d’autres".

Michaël a trouvé l’amour avec la pétillante Anne-Gaëlle, une magnifique jeune femme aussi dynamique que lui. "Elle l’est même encore un peu plus que moi", plaisante-t-il. "Anne-Ga est commerciale pour Linkedin. Nous nous sommes mariés en 2018". De cette union pleine de vie est né le petit Aristide, aujourd’hui âgé de 2 ans et demi. "Il semble aussi dynamique que nous", poursuit-il.

Michaël Nicolaï est inspiré par les zones industrielles. "Quand j’étais petit, j’allais beaucoup chez mes grands-parents italiens. Mon grand-père a travaillé dans les mines et ses frères à Cockerill. Quand je repartais de chez eux, je prenais le bus 9 qui allait d’Ivoz-Ramet vers Liège. Nous passions devant les usines à Seraing, au cœur des hauts fourneaux. J’étais très impressionné. C’était super vivant. Il y avait du bruit, de la fumée. On passait au cœur de la machine. Cela m’a inspiré pour les thèmes de paysages. Quand l’outil s’est arrêté, j’ai surtout pensé aux ouvriers qui ont perdu leurs emplois".

Autodidacte, il a été très honoré de recevoir des prix en tant que peintre. "J’ai été touché de recevoir un prix de la fondation Bovy Charlier à Huy. Cette reconnaissance m’a poussé à continuer". Il a également été touché de pouvoir se rendre chez des acheteurs de ses œuvres. Le magazine Gael Maison a mis à l’honneur une maison d’un Liégeois qui possède plusieurs peintures de Michaël Nicolaï. L’une des photos montre une de ses peintures des hauts fourneaux. "C’est un grand collectionneur d’art qui a construit sa maison en fonction de ses œuvres. C’est très impressionnant", relate Michaël.

Fresques liégeoises

Mais après quelques années, les projets de l’artiste sont devenus bien plus grands que de s’arrêter à une petite toile… Monumentaux même ! En effet, il est un des initiateurs et des créateurs des immenses fresques qui ornent plusieurs bâtiments à Liège. "Lors de la réalisation des trois dernières fresques, j’ai rencontré des artistes qui sont devenus des amis", sourit-il.

Mais cet homme, également passionné de pêche à la mouche, a encore de nouveaux projets. Il profite de cette période plus creuse pour tenter de nouvelles expériences. "Je collabore avec l’artiste David Bruce. Nous réalisons un atelier expérimental. J’essaye d’être vraiment spontané et de faire quelque chose de différent", conclut-il.