Le consortium a été désigné soumissionnaire préférentiel par la SRWT.

Hier, l’administrateur général de la Société régionale wallonne du transport (SRWT), Jean-Marc Vandenbroucke, a annoncé à son conseil d’administration que les négociations en vue de l’attribution du marché du Tram de Liège se poursuivraient avec un soumissionnaire préférentiel : le consortium Mobiliège emmené par Alstom et BAM.

Les deux derniers candidats en lice, Mobiliège (Alstom et BAM) et LegiaExpress (Bombardier et Vinci), avaient remis leur meilleure offre finale le 15 septembre 2014. Elles ont été analysées par les différents services (techniques, juridiques, financiers et marketing) de la SRWT et des Tec Liège-Verviers, aidés par les bureaux de conseil associés à l’étude du dossier.

"Cette décision donne évidemment une indication importante sur le partenaire privé qui sera chargé de réaliser le tram de Liège", note Jean-Marc Vandenbroucke, "mais au stade actuel, cela n’exclut pas totalement son concurrent."

LegiaExpress pourrait , en effet, être rappelé autour de la table si la négociation finale avec Mobiliège n’aboutissait pas. "Au terme de cette négociation, c’est au Gouvernement wallon que reviendra le choix définitif du consortium retenu."

La signature du contrat est prévue au printemps 2015. Celle-ci sera suivie par une phase d’études préparatoires puis d’un chantier pour une mise en service commercial du tram à l’automne 2018.

Pour rappel, c’est dans le cadre d’un partenariat public-privé que le tram sera construit entre Sclessin et Coronmeuse avec un dépôt à Bressoux. Cela signifie que le partenaire privé est chargé de la conception, de la réalisation, du financement et de l’entretien, le tout dans le cadre d’un contrat d’une durée de 30,5 ans (3,5 ans de travaux, 27 années d’exploitation). Le partenaire privé percevra des redevances à partir du moment où le tram sera opérationnel.

Les plans et les informations concernant le futur tram de Liège sont accessibles via le site keskistram.be, de même qu’un film de 10 minutes en réalité augmentée présentant le projet et son insertion au cœur de la ville.

Une ligne d’information gratuite (le 0800/93.434) a également été ouverte.