Liège Lors d’un match du Standard, il avait reconnu le policier suite à une précédente bagarre.

Morgan, 23 ans, un habitant de Mouscron, a écopé de 6 mois de prison ferme par défaut pour avoir littéralement tabassé un policier lors d’un match au Standard de Liège.

Le 1er mars dernier, l’équipe du Standard recevait Mouscron sur son terrain. Comme lors de chaque rencontre, des policiers en civil se trouvent sur place pour assurer la sécurité et éviter des débordements…

Ce jour-là, à l’issue du match, les services de police ont été confrontés à une bagarre entre supporters. Un policier s’est occupé de Morgan qui était le plus agressif.

Mais face à d’autres interventions nécessaires, le policier l’a relâché et l’a invité à s’éloigner de toute scène de violence.

Toujours pas calmé, Morgan a été une nouvelle fois impliqué dans une bagarre. Le policier est une nouvelle fois intervenu.

Le jeune homme l’a alors reconnu. Il a saisi le policier en civil par les épaules. Il lui a porté un coup de genou dans le ventre puis un violent coup de poing sur le côté gauche de la mâchoire supérieure.

Morgan a ensuite été maîtrisé par d’autres policiers.

Le policier a subi une incapacité de travail de trois jours.

Le 2 avril dernier, le suspect a été entendu. Il a admis les faits, mais aussi qu’il savait que la victime était un policier. Selon lui, il intervenait pour calmer une bagarre entre d’autres personnes. Il se serait énervé parce que le policier ne le laissait pas passer. Il a reconnu avoir porté un seul coup de genou au visage. Il a expliqué son comportement par la consommation d’alcool. Il a reconnu qu’en quittant le stade dans le car, lui et ses compagnons de sortie se sont moqués des policiers en leur faisant des signes d’au revoir, mais aussi en chantant une chanson relative au fait qu’il avait "tabassé un flic".