Le constat dressé par l’ASBL liégeoise Sida Sol est alarmant : les dépistages des infections sexuellement transmissibles (MST-IST) sont à l’arrêt depuis le début de la crise Covid.

En effet, ces dépistages sont d’habitude proposés sur les campus étudiants ou les lieux de sorties, tous fermés depuis des mois. En parallèle, les chiffres montrent une augmentation de IST chez les moins de 25 ans.

Face à ce constat, la MAdo (Maison de l'Adolescent) accueillera pour la première fois les équipes de Sida Sol ce vendredi 21 mai afin de proposer des dépistages gratuits et anonymes. Cette opération aura lieu de manière régulière dans les locaux MAdo/Centre J, situés au 5 du Boulevard d’Avroy.

Lors de ces journées de dépistage à la MAdo, Sida Sol proposera des tests rapides VIH, hépatite C, syphilis et d’autres kits pour, par exemple, la chlamydia. Les tests seront précédés d’un entretien avec un.e infirmier.e et un.e psychologue. Tout est évidemment gratuit et anonyme.

Toujours dans un souci de garder un contact avec les jeunes liégeois.es, l’Echevine liégeoise Julie Fernandez Fernandez, en charge des Solidarités, de la Cohésion Sociale et des Droits des Personnes souhaite que ce projet puisse se pérenniser après la crise du Covid et se réjouit d’ailleurs de la collaboration avec Sida Sol.