À l'heure actuelle, 28 personnes à Verviers sont toujours portées disparues et les espoirs de retrouver des personnes vivantes sont très minces comme elle l'a indiqué. "Après 5 jours aujourd'hui, malheureusement nous sommes désormais préoccupés et négatifs quant aux chances de les retrouver", regrette Muriel Targnion. "On a déjà inspecté toutes les maisons de Verviers qui bordent la Vesdre, ce qui correspond à 8 kilomètres."

De nombreuses maisons fortement impactées par la montée des eaux risquent encore aujourd'hui de s'effondrer. "Des ingénieurs en stabilité sont rentrés dans 94 maisons. On a dû évacuer 70 maisons hier car la stabilité menaçait. Cela signifie que certaines d'entre elles pourraient s'écrouler. Le travail n'est pas fini. Quatre ingénieurs réquisitionnés vont encore visiter de nombreuses maisons aujourd'hui, principalement dans le quartier Pré-Javais. C'est là que la situation est la plus compliquée en ce qui concerne la stabilité des maisons", explique la bourgmestre de Verviers sur les ondes de Bel-Rtl.

Beaucoup de familles sont dès lors toujours sans domicile à l'heure actuelle. Et plus le temps passe, plus les maisons encore gorgées d'eau risquent de rencontrer des problèmes de salubrité. "À chaque fois, il faut trouver des solutions pour reloger ces familles. C'est une situation dramatique. Et à côté de ce problème, je crois que la situation va s'empirer avec des problèmes de salubrité dans les maisons d'un beaucoup plus grand nombre d'habitants. L'eau est encore dans les maisons et avec les jours qui passent, l'humidité s'accroît, des rats vont commencer à arriver. Ma préoccupation est de réquisitionner encore des logements pour accueillir des gens car je pressens que la situation va encore s'aggraver."