Michel Lemmens rempile comme bourgmestre

A Nandrin, la majorité tripartite PS-CDH-ECOLO (Expressions communes) explosait au cours de la précédente législature. En octobre 2017, le 1er échevin Daniel Pollain (PS), l'échevine Charlotte Tilman (Ecolo devenue PS) et le conseiller d'opposition, leader du groupe Tous Ensemble, Benoît Ramelot s'alliaient en vue des élections communale 2018 et créaient la liste Vivre Nandrin.

Une liste qui a récolté 5 sièges à l'issue du scrutin de ce dimanche 14 octobre.

La liste du bourgmestre sortant (Bourgmestre +) a quant à elle récolté 7 sièges sur 17. Et avec 868 votes de préférence, Michel Lemmens (PS) - reconnu comme un bon gestionnaire - reste en tête de son groupe. C'est mieux qu'en 2012 où il avait obtenu 710 votes. Un résultat qui permet à ce dernier et son groupe de mener quelque peu la danse.

Ecolo comptabilise 2 sièges, Tous Ensemble 2 sièges également et Pour Nandrin 1 siège.

Des discussions étaient en cours depuis dimanche soir afin d'assurer à la liste du bourgmestre sortant une majorité confortable. Impossible pour ce dernier de partir avec Vivre Nandrin au vu de la situation délétère avec son ancien 1er échevin. Impossible également de s'associer à Pour Nandrin et sa tête de liste Marc Evrard dont l'entente entre les deux hommes est peu cordiale.

Certains se projetaient dans une alliance de "tous contre le bourgmestre" .

Finalement, c'est un accord d'une majorité bipartite Bourgmestre+ et ECOLO qui a été conclu ce mardi soir entre les deux groupes. "Nous avons travaillé ensemble pendant six ans, il y a des affinités entre les deux groupes", commente Michel Lemmens qui rempile comme bourgmestre. La majorité sera étroite : 9 sièges sur 17.

Le collège sera composé de :

- Murielle Brandt, présidente de CPAS (PS)

- Béatrice Zucca, échevine (PS)

- Henri Dehareng, échevin des Travaux (PS)

- Gaetane De Smidt, échevine (Ecolo)

- Sébastien Herbiet, échevin (Ecolo)