C’est dès 2017 qu’a été mis sur pied au départ de la Ceinture aliment-terre liégeoise le festival dénommé "Nourrir Liège", lequel est dédié à la transition alimentaire voulue durable et inclusive.

De 6 000 personnes à l’origine, cet événement annuel est parvenu à toucher 20 000 citoyens lors de sa dernière édition. Et si le festival a dû être annulé l’an dernier pour cause de Covid-19, il est de retour pour une 5e édition.

À 90 % en plein air

Mais la crise sanitaire étant toujours de mise, les organisateurs parmi lesquels on compte aussi la Cie Adoc, Les Champs des possibles ainsi que l’ULiège ont dû s’adapter. Et ce en proposant un "Flexival", à 90 % en plein air.

Du 6 au 16 mai, c’est donc un rendez-vous devenu incontournable qui va s’établir tant place Cathédrale où est installé le QG du festival que sur le site Acec à Herstal. C’est la première fois que "Nourrir Liège" est délocalisé.

Et pour cause puisque c’est à cet endroit qu’a été installé le dôme de la compagnie Arsenic2 qui va permettre aux conférences de se tenir. Des spectacles, journées à thème, ateliers, visites, balades, etc. sont également prévus.

La volonté étant pour cette édition de faire participer le plus grand nombre et de réfléchir à la transition alimentaire sous l’angle de la précarité. Cette thématique sera incarnée par Christine Mahy et Olivier de Schutter.

Outre ces derniers, Adélaïde Charlier, du mouvement Youth for Climate, fera aussi partie des intervenants. C’est d’ailleurs elle qui introduira la conférence de lancement du festival prévue ce jeudi ainsi que le marché Court-Circuit.

"Nourrir Liège" sera donc l’occasion de rendre visibles les nombreuses initiatives existantes en la matière. Et ce au travers de 150 partenaires, lesquels proposent 190 activités. Nouveauté importante : 1 000 bons alimentaires seront distribués aux associations locales œuvrant à la distribution de colis. Programme complet via https://nourrirliege.be/