La démolition du théâtre va débuter. Dans un an, Outremeuse aura une nouvelle place.

La place de l’Yser est en train de vivre une véritable révolution. Après de nombreuses rencontres avec les riverains, une réunion publique était organisée par la ville ce jeudi soir, avec les habitants…

Les autorités présentaient "la nouvelle place". "Concrètement, le projet a été amélioré mais reste dans la même philosophie", a expliqué l’échevin de l’Environnement, André Schroyen. Le démontage du théâtre a, lui, déjà débuté. Ce lundi, les travaux désamiantage du bâtiment ont été lancés. Ceux-ci précèdent la démolition complète du théâtre de la place (dès la mi-septembre), un bâtiment qui avait été installé provisoirement dans les années 70’ !

Cette liberté retrouvée laissait place à toutes les ambitions; l’accent a finalement été placé sur la convivialité. Rien ne sera érigé sur cet espace, qui va pouvoir respirer. Les piétons se réapproprieront l’ensemble, moyennant quelques aménagements.

L’intervention est effectuée sur 8.500 m² en cœur de place. "C’est la 1re phase", précise l’échevin des Travaux, Roland Léonard, qui rappelle que, de façade à façade, la place se développe sur 21.000 m². Pas question pour l’instant de toucher au flux de la circulation des rues qui encerclent cette place.

Le parc arboré sera entièrement préservé; les 40 arbres gagneront même en respiration sans le bâtiment. Au centre, on retrouvera donc une sorte d’esplanade et, du côté de l’auberge de jeunesse, une plaine de jeux sera aménagée, sans oublier les espaces de pétanque.

Le revêtement sera un mélange de bois (à l’extérieur) et de tarmac coloré pour la partie centrale, le tout agrémenté de plusieurs éléments de mobilier urbain.

L’objectif est de garantir une place qui fait la part belle aux piétons mais aussi de créer un espace de convivialité où les animations ont leur place. "Il n’y a pas d’établissement horeca mais on n’exclut pas l’installation de terrasses publiques", précise l’échevin des Travaux.

Toujours dans cette optique de convivialité, un éclairage avec des lampes Led, au niveau du sol, mettra en relief tous les éléments de la place. Celui-ci permettra aussi de suggérer plusieurs cheminements piétons.


Un parking en sous-sol

Il n’y aura pas beaucoup de travail pour augmenter l’offre de parking à proximité de la place. Et pour cause, un vaste parking existe déjà, sous le théâtre en l’occurrence. Celui-ci compte au total 90 places. L’objectif est de rendre celles-ci publiques. L’offre autour de la place n’augmenterait toutefois que d’une cinquantaine d’unités puisque l’objectif est également de récupérer de l’espace en surface.

Ainsi, les places de parking qui existent actuellement en bordure de place seront supprimées, notamment au niveau de la rue Henri de Dinant. À plus long terme, il n’est d’ailleurs pas exclu de supprimer le trafic de transit sur cet axe, qui deviendrait une desserte dédiée au parking.

À noter que l’existence de ce parking en sous-sol entraîne également quelques contraintes, au niveau de l’occupation de la dalle justement. S’il n’y a aucune crainte à avoir au niveau de la stabilité (même lors de gros rassemblements sur la zone), il n’est pas permis d’installer de trop grosses infrastructures.

Précisons enfin que l’intervention globale sur la place est estimée à près d’un million d’euros. La Ville de Liège devrait obtenir d’ici peu des subsides (à hauteur de 50 %) de la Région wallonne. L’aménagement doit concrètement débuter au printemps 2015 et s’achever dans le courant de la même année.