Le gouverneur de Liège, Hervé Jamar, a convoqué une réunion de crise ce samedi afin de faire face aux nouveaux orages qui vont frapper durant tout ce week-end la province de Liège, déjà durement touchée par des inondations survenues la semaine dernière. Tous les services, protection civile, pompiers, armée, centres d'accueil et bus, ont été mis en état d'alerte et sont prêts à réagir. Un plan de prévisibilité d'évacuation a ainsi été mis en place, a annoncé le gouverneur au micro de RTL TVI. "L'évacuation n'est pas exclue mais je ne pense pas qu'elle devra avoir lieu de manière importante", a-t-il ajouté.

La crainte d'assister à de nouvelles inondations est réelle. Dans les communes les plus sinistrées, il n'y a plus d'égouts ou d'avaloirs, les berges et les murs de protection ont été abîmés, des ponts sont inutilisables. A l'heure actuelle, il est surtout question d'orages et débordements localisés, précise ainsi le centre national de crise. "On a les yeux surtout tournés vers la Vesdre où le système d'égouttage a été fort endommagé par les dernières crues", explique son porte-parole.

Les orages sont attendus début de soirée jusqu'à 22h ce samedi avec des montées d'eau dans les rivières ou les fleuves jusque tard dans la nuit. "Autant ne pas rester chez soi et prendre des risques" , estime Hervé Jamar qui demande que l'on ne tombe pas dans une psychose inutile. "On n'est pas dans le même cas de figure en termes de précipitations. Principe de précaution oblige, je ne peux pas avoir un discours qui consiste à dire qu'il ne va rien se passer". La situation sera réévaluée régulièrement tout au long du week-end.

Ce vendredi, dans un communiqué de presse, le gouverneur conseillait notamment de monter tous les objets de valeur à l'étage et de mettre en sécurité sur les hauteurs les véhicules stationnés sur la voirie.

Des averses orageuses prévues samedi en fin de journée et dimanche

"Des averses orageuses par endroits intenses éclateront encore, avec le risque de grêle et de fortes rafales de vent. Localement, les précipitations pourront atteindre ou dépasser les 30 mm en très peu de temps pendant un seul orage", explique l'IRM. Dimanche, de nouvelles averses orageuses se développeront sur la Belgique. Elles seront probablement un peu moins marquées que la veille (de l'ordre de 10 à localement 20 l/ m2 en 1h). Il est important de noter que le risque d'averses orageuses se maintiendra encore en début de semaine prochaine.

Sept personnes toujours portées disparues

La "cellule personnes disparues" de la Police Fédérale a pu réduire la liste des personnes potentiellement disparues à 7, à la suite des inondations qui ont touché la Wallonie, indique la police fédérale samedi. Le nombre de personnes officiellement décédées est de 36, toutes ont pu être identifiées.

L'ouest de l'Allemagne inquiet à l'annonce de nouvelles averses

Une semaine après les inondations meurtrières, l'ouest de l'Allemagne s'inquiète samedi de potentielles nouvelles averses. Une aide à l'évacuation a été proposée aux localités qui ont déjà été durement touchées, mais "les gens doivent décider par eux-mêmes", a déclaré samedi Begona Hermann, cheffe des équipes d'intervention d'urgence de la région. Selon elle, les services météorologiques prévoient dans certaines régions des précipitations de 30 à 40 litres par mètre carré. Celles-ci n'atteindront pas les niveaux des intempéries qui ont frappé les länder de Rhénanie du Nord-Westphalie et de Rhénanie-Palatinat la semaine dernière. Mais la question se pose de savoir si les systèmes d'égouts et d'évacuation peuvent gérer de nouvelles précipitations.

Les nouvelles pluies retardent également les opérations de secours, a déclaré Mme Hermann. Les équipes avaient espéré accélérer l'évacuation de grandes quantités de déchets, qui présentent un risque de maladies et bloquent la circulation. Pour des raisons de sécurité, les autorités ont demandé aux volontaires de quitter les zones sinistrées. Les nouvelles précipitations constituent une menace pour les infrastructures déjà endommagées.

Selon la police et le centre de crise de Rhénanie-Palatinat, il y a tout simplement trop de monde sur place. "La volonté de la population d'aider reste inébranlable, mais l'afflux provoque des embouteillages", selon la police locale de Kassel, ce qui signifie également que les équipes professionnelles de secours sont bloquées dans le trafic.

Au moins 179 personnes ont perdu la vie dans les inondations en Allemagne la semaine dernière.