Deux mois et demi après les inondations, les besoins d’aide alimentaire dans les communes sinistrées restent très importants. Ainsi, chaque jour, la Croix-Rouge de Belgique et la Défense travaillent côte à côte, en collaboration avec les communes, pour produire et distribuer des milliers de repas.

Actuellement, la zone sinistrée comporte 22 points d’accueil où la Défense et la Croix-Rouge de Belgique distribuent un total de 12 000 repas par jour.

L’implication de la Croix-Rouge de Belgique augmente progressivement depuis la semaine passée. Dans les prochaines semaines, et en concertation avec la Défense, la Croix-Rouge de Belgique prendra en effet le relais pour assurer la coordination et la distribution de tous les repas aux personnes sinistrées.

80 bénévoles par jour

La Croix-Rouge de Belgique lance dès lors un appel aux bénévoles afin de compléter les équipes déjà en place et reprendre progressivement la distribution de l’ensemble des repas.

"De nombreuses personnes se sont mobilisées comme bénévoles de crise au début de la catastrophe, explique Nancy Ferroni, porte-parole. Nous comptions cet été de nombreux inscrits via notre plateforme internet. Mais depuis le début du mois de septembre, beaucoup ont repris le travail ou les études et ne sont plus disponibles. Nous avons, pour les prochaines semaines, un besoin d’environ 80 bénévoles par jour, pour compléter les équipes de distribution alimentaire."

Cela consiste à appuyer les équipes dans les 22 points d’accueil, dont 20 en province de Liège, établis dans les zones les plus sinistrées, mais aussi à livrer les repas aux domiciles de plusieurs dizaines de personnes sinistrées qui sont dans l’incapacité de se déplacer. "Chacun est le bienvenu, même si nous souhaitons privilégier la régularité, la continuité et la proximité : c’est-à-dire des volontaires qui peuvent se mobiliser au moins une fois par semaine ou avec une certaine récurrence."

Dans la majorité des endroits, deux repas sont distribués : un repas sandwich et un repas chaud, soit le midi, soit le soir. Notons qu’à Theux, Limbourg et Chaudfontaine, la Croix-Rouge fait appel à des commerçants locaux (bouchers, traiteurs) pour la préparation des repas. Ce sera également le cas à Trooz dès vendredi.

Les personnes qui souhaiteraient s’inscrire comme bénévoles peuvent le faire directement en ligne à l’adresse : www.croix-rouge.be/volontairedecrise ou en appelant notre numéro d’appel gratuit 105.

"L’aide alimentaire est un des 5 axes prioritaires de notre plan d’action pour soutenir les sinistrés des inondations, à côté de l’aide financière directe, du financement de projets locaux, de l’aide via les écoles et des centres d’hébergement. Le plan d’action de la Croix-Rouge de Belgique est prévu jusqu’en avril 2022, assurant ainsi une couverture des besoins durant l’hiver."