La ville sollicitera l’obtention de fonds européens du Feder

OUGRÉE Annie Claes (Écolo) ne pouvait quitter le conseil communal de Seraing sans interpeller, à nouveau, le bourgmestre sur les conditions de vie des habitants du bas d’Ougrée.

“Nous avons un château, entouré de hauts murs et d’un grand parc, où les habitants souhaiteraient se promener mais c’est impossible” , a-t-elle souligné. “Sans parler des monstrueuses friches industrielles d’Arcelor, nous avons aussi les Ateliers centraux qu’il faudra réaffecter ainsi que les Ateliers Colin rue Henri Dunant.”

Pour répondre aux reproches que l’on a déjà entendus au sujet des travaux lancés rue Cockerill (cité administrative, Néocitta…) vis-à-vis d’autres quartiers jugés délaissés, le bourgmestre a rappelé que l’on savait dès le départ que la mise en œuvre du master plan prendrait 20 à 30 ans…

“L’objectif était de recréer un centre urbain et de créer des liaisons entre les différents quartiers. Pas moins de 320 projets ont été déposés mais on ne peut pas tout développer en même temps” , a-t-il répondu. “Concernant les Ateliers centraux et Trasenster, l’idée est de développer un pôle culturel avec l’OM. Nous sommes en négociation avec Arcelor pour récupérer l’ancien hôpital d’Ougrée et Trasenster.”

Aussi, dans la perspective de la réhabilitation de la ligne 125A, l’idée est d’utiliser une grande partie des Ateliers centraux pour aménager un parking. “Ce sera une bonne chose les jours de match du Standard et pour permettre aux personnes qui utiliseront la ligne 125A d’y laisser leur voiture” , a précisé Alain Mathot, ajoutant qu’il y a aussi la volonté d’aménager une passerelle entre les Ateliers centraux et le parc de Trasenster.

Aussi, pour pouvoir mener à bien tous ces projets, la Ville de Seraing introduira un dossier en vue de bénéficier de fonds européens, dans le cadre de la prochaine programmation Feder.



© La Dernière Heure 2012