Après 3 heures de délibération et de motivation de leur décision, les jurés de la cour d'assises de Liège ont déclaré jeudi en fin d'après-midi Oumar Balde (41 ans) coupable d'avoir commis le meurtre de son épouse. La jeune femme âgée de 26 ans avait été tuée de nombreux coups de couteau et enterrée dans le jardin de l'habitation du couple. Les faits s'étaient déroulés entre le 29 janvier et le 1er février 2018, plus précisément la nuit du 30 au 31 janvier. Oumar Balde s'était présenté à la police pour signaler la disparition de son épouse. Après plusieurs jours d'investigations, le corps de la victime avait été découvert enterré dans le jardin de l'habitation du couple situé à Wandre. Oumou Diallo, issue comme l'accusé de la communauté guinéenne, avait été tuée de plusieurs coups de couteau.

Une dispute avait opposé Oumar Balde à son épouse à la fin du mois de janvier. Des voisins avaient assisté à cette dispute mais pensaient la situation apaisée. L'accusé a été décrit comme un homme extrêmement jaloux qui refusait que son épouse se construise une vie sociale. Oumar Balde n'aurait pas accepté que son épouse se refuse sexuellement à lui et aurait même évoqué l'idée de prendre une seconde épouse lors de certaines disputes.

L'accusé avait toujours contesté les faits. Il prétendait que son épouse avait disparu et affirmait ignorer la cause de son décès et la raison pour laquelle le cadavre avait été retrouvé enterré dans son jardin. Il avait soutenu à certains experts que les faits avaient été commis par une autre personne.

Le jury n'a pas suivi ses explications et l'a déclaré coupable d'avoir commis un meurtre.