Le parc de Séroule à Verviers, c’est ce havre de paix d’un peu plus de 10 hectares, niché entre les quartiers de Heusy et d’Ensival... Et s’il est enserré entre l’autoroute et la voie rapide, sa configuraiton boisée, ses trois étangs et ses larges prairies en font bien un des lieux de détente préférés des Verviétois, depuis plusieurs générations déjà.

Quelle ne fut dès lors pas la déception des Verviétois lorsque cette passerelle qui semblait flotter sur l’eau, dans le principal étang, fut détruite. Installée au début des années 2000, elle menaçait en effet de sombrer dans l’eau.

Début juillet, une nouvelle infrastructure a donc été placée par la Division Nature et Forêt de la Région wallonne - le parc de Séroule est le seul géré par le DNF en province de Liège. Coût de l’opération : 153 000 euros.

Depuis quelques jours, ladite passerelle est enfin accessible au public. Il restait notamment à remonter l’eau de l’étang, qui avait été purgé pour la pose de la passerelle.

Longue de 30 mètres, celle-ci a donc été installée en lieu et place de l’ancienne. Comme elle, elle semble être posée à même l’eau mais sa structure est désormais faite de métal et de bois… 3 portions de 10 mètres précisément avec un plancher autoportant ; le tout est estimé à 7,5 tonnes.

Le concepteur assure une durée de vie de 50 à 100 ans. Peu importe pour le promeneur car l’important est qu’ici, comme avant, le temps semble s’être arrêté.