Nous l’annoncions il y a peu : 2021 devait être une année "faste" pour le tram de Liège. En effet, après de nombreux travaux fastidieux et techniques pour l’aménagement du tram (en sous-sol), c’est durant cette année que la visibilité du chantier serait la plus manifeste. Et après la pose des premiers rails dans le centre-ville (rue Léopold), le chantier de parking-relais, au Standard, vient de débuter.

Pour rappel en effet, la ligne de tram reliant Sclessin à Coronmeuse sera agrémentée, aux deux extrémités, de deux vastes parkings. L’objectif est bien de proposer aux automobilistes qui doivent se rendre à Lège une alternative à leur voiture. En sachant que la mise en service du tram rendra compliquée la traversée (et même la pénétration) de Liège en voiture, il s’agit de désengorger la ville des automobiles et de maximiser le recours aux transports en commun. Depuis le parking-relais, un navetteur doit pouvoir rejoindre le centre-ville (place Saint-Lambert) en 10 minutes. "Il s’agit de l’un des éléments majeurs pour la réussite du projet du tram", précise-t-on au Tec Liège-Verviers.

Voitures, voitures électriques, vélos…

En pratique, le parking du côté de Sclessin disposera de 665 places dont 14 réservées aux PMR. Celui de Bressoux proposera 771 places dont 15 réservées aux PMR. On précise encore au Tec que ces parkings à quatre niveaux seront équipés de bornes de rechargement de véhicules électriques, prises de rechargement pour vélos électriques, racks à vélo avec un système d’accroche sécurisé,…

Face au Standard, les travaux ont commencé par la réalisation des fondations du bâtiment ainsi que la mise en place d’un mur de soutènement qui soutiendra le pied du terril à l’arrière du parking. Ces travaux se dérouleront pendant plus ou moins 14 mois hors voirie et n’entraveront ni la circulation ni les activités du Standard.