Parce qu'il convient de réaménager les classes et autres locaux qui avaient été réorganisés, sur base de diverses normes à respecter, en vue de la rentrée des élèves de 6e primaire le 18 mai...

C'est à y perdre son latin... Alors qu'une circulaire ministérielle dressait une série de normes à respecter, parfois contraignantes pour certains établissements, en vue de l'organisation de la rentrée des élèves de 6e année primaire le 18 mai puis de ceux de 1re/2e années primaire et 2e année secondaire le 25 mai, ce sont désormais tous les écoliers qui sont appelés à reprendre le chemin de l'école, dès le 2 juin pour les maternelles et dès le 8 juin pour les primaires. Décision qui fait suite au comité de concertation réunissant les entités fédérales et fédérées, mercredi, en accord avec le groupe d’experts chargé de la stratégie de déconfinement. Les mesures mises en place ne seraient désormais plus nécessaires sachant qu'il semblerait que les enfants soient désormais moins contagieux... Ce qui irrite la CGSP-Enseignement qui, pour la période du 2 au 5 juin, a déposé un préavis de grève. Selon l'organisation syndicale, cette décision de retour à l'école pour toutes les classes "témoigne d’un mépris sans nom du travail accompli par les personnels de l’enseignement".

Si les pouvoirs organisateurs et directions d'écoles sont invités à organiser la rentrée aux dates fixées, pour le bien-être des enfants comme recommandé par de nombreux pédiatres, la nouvelle circulaire précise bien que chacun peut différer ou adapter cette nouvelle phase de reprise dans les écoles selon les réalités de terrain. Ainsi, à Flémalle, il a été décidé de ne pas organiser la rentrée des maternelles le 2 juin. "Avant même que le collège n'aborde la question vendredi matin, il avait été considéré au niveau des services qu'il était impossible d'organiser une rentrée le 2 juin à la veille de ce long week-end de Pentecôte. En effet, afin de respecter les nombreuses normes fixées pour la rentrée des élèves de 6e année puis de 1re année, il avait fallu procéder à divers déménagements et il faut désormais tout réaménager", précise la bourgmestre de Flémalle, Isabelle Simonis.

Une commission paritaire locale sera alors organisée la semaine prochaine afin d'envisager une rentrée des maternelles et des primaires le 8 juin.

"Les garderies sont maintenues la semaine prochaine ainsi que les cours pour les élèves ayant déjà effectué leur retour à l'école", poursuit la bourgmestre de Flémalle, ajoutant qu'il est prévu de sonder les parents quant à leurs intentions en vue d'une rentrée le 8 juin.

A Seraing, pas de retour à l'école non plus le 2 juin pour les maternelles. "La situation reste telle qu'elle est actuellement, à savoir les cours pour les élèves de 1re année et 6e année. La situation sera réanalysée au cours de la semaine prochaine", précise-t-on à la ville de Seraing.

A Ans, on a opté pour une reprise minimaliste en vue de la simplifier et ainsi "ne pas ajouter de difficulté supplémentaire sur le terrain", souligne Nathalie Dubois, échevine de l'Enseignement à Ans. Ainsi, seules les classes de 3e maternelle rentreront le 10 juin, à raison d'un jour par semaine, soit le mercredi. Pas de changement par rapport à la situation actuelle, par contre, du côté primaire.