Alors que François Fornieri comparaissait devant la chambre du Conseil de Liège, les enquêteurs de l’OCRC (office central pour la répression de la corruption) vaquaient, eux, à d’autres occupations.

En effet, ils se sont rendus au domicile de Diego Aquilina, l’ex-patron de l’assureur liégeois “L’Integrale” et ont perquisitionné les lieux. Ils sont ensuite repartis avec M. Aquilina pour l’interroger.

Rappelons à cet égard que Diego Aquilina a été nommé au CA de Nethys comme membre indépendant. Il a ensuite bénéficié, comme Stéphane Moreau, Bénédicte Bayer et Pol Heyse, des largesses du comité de rémunération puisqu’il a touché la coquette somme de 3,542 millions d’euros, en mai 2018. Cet argent lui a d’ailleurs déjà valu quelques petits ennuis puisqu’en avril dernier, Diego Aquilina avait été suspendu de son mandat de directeur général d’Intégrale, lorsque le dossier des “indemnités de rétention s’est retrouvé sur la place publique.

Dans la foulée, Jean-Paul Lacomble, avocat mais également président du RFC Liège a également été auditionné. S’il n’a pas été privé de liberté, c’est parce que son nom apparaît dans les documents de Nethys où il est question de ces fameuses indemnités. Ajoutons que s’il était effectivement présent à certaines réunions, c’était uniquement pare qu’il y faisait fonction de secrétaire.