L’immeuble de la Société Littéraire, situé place de la République française, va bénéficier d’une intervention de la Ville pour des travaux d’entretien de la façade et de renouvellement de la toiture. Comme l’indique aujourd’hui l’échevine du Patrimoine, Christine Defraigne, cette décision fait suite à l’arrêté ministériel du 13 décembre 2021…

Pour rappel, c’est en 1779 que La Société littéraire de Liège a été fondée par le prince-évêque Velbrück pour permettre à des cercles littéraires de se rassembler et de pouvoir consulter les journaux. "Il s’agit du dernier vestige d’un ensemble urbanistique néoclassique dû à l’architecte liégeois Jacques-Barthélemy Renoz", nous rappelait il y a quelques mois l’échevine de l’Urbanisme. La Société Littéraire se définit elle-même comme un "cercle d’agrément depuis son origine, dans la pure tradition des clubs anglais". Elle compte aujourd’hui près de 550 membres actionnaires et permanents regroupant ainsi de nombreux descendants de vieilles familles liégeoises et de nombreuses personnalités de la vie politique, sociale, économique et culturelle.

Comme on le souligne à l’échevinat du Patrimoine, le bâtiment construit en pierre blanche en 1787 est de style néoclassique. La façade de 5 travées s’élève sur 3 niveaux. Au centre, les 3 travées principales composent un avant-corps percé au rez-de-chaussée d’une porte cantonnée de 2 baies et au 1er étage de 3 baies donnant sur un balcon à grille de fonte du XIXe siècle. On y retrouve 2 statues : la Bienfaisance et la Concorde. La façade est surmontée d’un fronton animé d’une scène mythologique.

Incendié en 1859, l’intérieur de l’immeuble de la société Littéraire a été reconstruit par l’architecte Laurent Demany et décoré par le peintre Carpay. Le hall d’entrée, le vestiaire du hall, la cage d’escalier et les salons du 1er étage conservent aujourd’hui leur décoration du XIXe siècle. L’exceptionnelle ornementation des salons caractéristiques du Second Empire est unique à Liège.

La Société fut classée comme monument en 1974, les salons et certains éléments intérieurs ont bénéficié d’un classement le 11 septembre 1990, suivi par le classement de la toiture arrière le 7 novembre 1992. Depuis 2003, le décor des salons du 1er étage en façade est classé Patrimoine exceptionnel de Wallonie.