Mardi en milieu d'après-midi, François Fonieri a donc été libéré par la Chambre du Conseil de Liège. Le patron de Mithra n'était toutefois pas le seul à comparaître devant cette instance. En effet, Pierre Meyers qui, lui aussi, faisait partie du Comité de rémunération de Nethys avait été placé sous mandat d'arrêt en même temps que le businessman liégeois.

En toute logique, Pierre Meyers a connu le même sort que François Fornieri, la Chambre du conseil décidant de le remettre lui aussi, en liberté.

Comme le veut la procédure, le parquet a 24 heures pour interjeter appel de cette libération. En début de soirée, le parquet général annoncé sa décision de ne pas faire appel. Les greffes étant fermées, cette décision ne sera officialisée que mercredi. MM. Meyers e Fornieri passeront donc encore cette nuit en prison.

Pour rappel, Pierre Meyers a été nommé à la tête du conseil d'administration de Nethys en mars 2017, en remplacement d'André Gilles

Financier de très bonne réputation, il est la caution de respectabilité de Nethys. Via le comité de rémunération où il siège aussi, il valide les indemnités versées à Moreau et consorts. Beaucoup se demandent comment un homme de la trempe de Pierre Meyers a pu se laisser embarquer dans une telle histoire.