Mardi matin, le bourgmestre f.f. de Huy, Eric Dosogne a réuni la cellule de sécurité communale afin d’évaluer les nouvelles mesures issues du Codeco de vendredi dernier, et d’éventuellement décider de mesures additionnelles pour permettre le bon déroulement des Plaisirs de Noël.

Ainsi, pour permettre de mieux réguler le flux de personnes qui s’y rendent et éviter les rassemblements, il a été décidé de renforcer les contrôles à l’entrée du village horeca Grand-Place les jours de grande affluence qui sont le vendredi et le samedi de 17 à 23 h.

De plus, les animations festives qui invitent les personnes à danser sont annulées ; une musique d’ambiance sera désormais privilégiée.

Certaines contraintes sont apparues et entraînent l’impossibilité de maintenir le village des enfants (considérée comme une plaine de jeux). Il devait se tenir à l’intérieur du chalet animations, place Verte, du 18 décembre au 9 janvier. Il en va de même pour l’exposition "Petits trains et féeries" qui aurait dû se tenir à l’Espace Saint-Mengold du 27 décembre au 9 janvier et dont la configuration correspond à un événement intérieur limité à 200 personnes assises, ce qui ne permet plus l’interactivité et les manipulations en groupe du matériel exposé.

Pas le choix

"L’ouverture des Plaisirs de Noël le 26 novembre dernier s’est faite dans le respect des mesures édictées par le gouvernement fédéral et, après quinze jours de fonctionnement, nous avons pu nous rendre compte des points à améliorer pour répondre à la situation sanitaire et permettre à nos visiteurs de s’amuser en toute sécurité. D’où ces mesures additionnelles", commente Eric Dosogne. "Pour ce qui est des annulations, je mesure le travail réalisé en amont par nos équipes et de nombreux bénévoles, mais nous n’avons pas eu d’autre choix que de respecter les interdictions en vigueur pour ce type d’événements."