La construction du deuxième parc aquatique Plopsa en Belgique, suitée à la frontière linguistique entre Hannut et Landen, débute. Coût du projet : 25 millions. Premières baignades : dans 18 mois.

Le bourgmestre de Hannut, Emmanuel Douette, son homologue de Landen, Gino Debroux, ainsi que le CEO du groupe Plopsa, Steve Van den Kerkhof, étaient épaulés d'invités de marque pour lancer la constructiuon du deuxième aquapark du groupe Plopsa en Belgique : Maya et Bumba ! En coopération avec les villes de Hannut et Landen, un parc aquatique de 4.800 m2 sera construit près de la frontière linguistique et au centre de la Belgique, le long de l'autoroute pour un accès optimal et facile. "Nous avons remarqué que le nombre de visiteurs à Plopsaqua De Panne a largement dépassé les attentes, avec un pourcentage élevé de visiteurs venant de tout le pays", déclare Steve Van den Kerkhof, CEO de Plopsa. "Nous avons donc vraiment ressenti la demande et le potentiel de construire un autre parc aquatique ailleurs en Belgique."

© DR

Les villes de Hannut et Landen contribuent également au nouveau complexe de natation, qui remplacera les piscines actuelles. En conséquence, les résidents bénéficieront d'un tarif d'entrée spécial et démocratique. "Grâce à une coopération intercommunale avec les villes de Hannut et Plopsa en tant que partenaires, nous garantissons d'une part que nos résidents peuvent profiter de tous les équipements de natation modernes et d'autre part que notre ville bénéficie de plus d’éclat, ce qui peut profiter au commerce et au tourisme. Les habitants de Landen attendent avec impatience la réalisation du parc aquatique. Je suis donc heureux que les travaux de construction puissent commencer.", déclare Gino Debroux, Bourgmestre de Landen. Emmanuel Douette, Bourgmestre de Hannut : “nous devions trouver une solution originale pour financer un nouveau projet. Avec la Ville de Landen, nous avons décidé de conclure un partenariat avec un partenaire privé d’envergure qui pouvait apporter son expertise et une plus-value pour notre population."

Le nouveau complexe de natation disposera d'un espace qui sera entièrement aménagé autour de l'univers coloré du cirque de Bumba. Maya l’Abeillen disposera également de sa propre zone où la nature sera centrale. Le groupe Plopsa promet, notamment par l'entremise de l'éclairage,  "une expérience complètement différente de celle d'une piscine subtropicale classique."

© DR

La construction de Plopsaqua Hannut-Landen, avec un coût d’investissement de 25 millions d'euros, débutera, après ce démarrage symbolique ce mercredi, officiellement lundi prochain. Elle durera 18 mois. En plus d'une piscine de 25 mètres à huit couloirs et d'une piscine d'instruction à quatre couloirs qui répondra au grand nombre d'écoles et de groupes attendus, il y aura aussi une vaste aire récréative avec trois toboggans spectaculaires, dont le Sky Drop de 19 mètres de haut, une piscine à vagues, une rivière sauvage, une maison de jeux, un jacuzzi, une piscine extérieure, un bain de soleil et un sauna.