Liège Près de 40 bénévoles ont participé au "Jaccede challenge" ce mercredi

Après Liège fin 2018, la Fédération du tourisme de la Province de Liège, en partenariat avec la plateforme citoyenne Jaccede, a relevé un deuxième "Jaccede Challenge" ce mercredi à Huy. En tout, une vingtaine d’agents de la Fédération du tourisme et près de 25 bénévoles se sont mobilisés dans les rues du centre-ville hutois, munis d’instruments de mesure et d’un smartphone.

Organisés en quatre équipes par périmètre défini, les participants ont tenté de référencer un maximum d’établissements publics sur la plateforme collaborative française www.jaccede.com. L’occasion était également de sensibiliser le plus grand nombre de commerçants à l’amélioration de l’accessibilité des personnes à besoins spécifiques.

L’usage de la plateforme est simple. "Il suffit de se rendre sur l’application qui nous géolocalise, ici sur la Grand-Place de Huy, et nous renseigne sur l’accessibilité des commerces. Chacun peut ajouter des informations pour compléter la fiche. Pour chaque commerce, je vais ajouter une photo et noter les critères importants comme le nombre de marches à l’entrée, la largeur des portes, ou l’accessibilité des toilettes…", explique en pleine chasse Vanina Renson, chargée de projets pour la Fédération du Tourisme. À ses côtés, Marie-Madeleine, déficiente visuelle, insiste sur l’importance des commerces de proximité et de leur accueil lors de ses sorties en ville.

Non loin de là, rue Vierset-Godin, le patron d’Arômes&Volup’thés, qui a participé à l’opération pilote, a déjà amélioré l’accessibilité de son commerce par la pose d’une rampe amovible, disponible à la demande. "Il s’agit d’une valise d’une vingtaine de kilos que l’on déplie et qui efface la marche", explique-t-il. "C’est important de rendre mon commerce accessible au plus grand nombre".

Le bourgmestre de Huy Christophe Collignon, qui entend faire de Huy (labellisée Handicity) une ville inclusive, s’est réjoui de cette journée de sensibilisation. Et Vincent Burton, représentant de la Province, de souligner que "43 % des citoyens souhaitent plus d’accessibilité. Il s’agit de personnes âgées, de parents avec poussette, de déficients visuel ou physique". A noter qu’en complément de cette action, la Province propose depuis avril 2017 aux commerces "un kit d’accessibilité" (marquage pour contremarches, plaque signalétique adaptée, traduction de menu en braille…), ainsi qu’une intervention financière pour une certification Access-I.

En fin de journée, ce sont finalement pas moins de 200 établissements hutois et plus de 2500 informations qui ont été enregistrés sur la plateforme par l’ensemble des bénévoles.