L'an dernier, les fastes de la police de Liège n'avaient pu avoir lieu en raison du drame qui frappait Maxime Pans, policier blessé par balle à la tête lors d'une intervention... L'agent de 33 ans s'était en effet fait tirer dessus à bout portant à Jupille alors qu'il effectuait le contrôle d'un individu. Nous étions le 9 septembre 2019. Traditionnellement au mois de septembre, la police de Liège célèbre ses fastes à l'occasion de la Libération de la Ville de Liège au terme de la Deuxième Guerre Mondiale. Une fois de plus cette année, en raison du contexte sanitaire, ces fastes ont été modifiés.

Lors de son discours prononcé toutefois devant un parterre de nouvelles recrues et de pensionnés, le chef de corps Christian Beaupère a eu une pensée pour Maxime Pans, "dont le combat se poursuit quotidiennement". Il a ainsi pu communiquer les dernières nouvelles données par sa famille : "Maxime a été opéré ce mardi 1er septembre dans le cadre de la reconstruction de sa boîte crânienne. L'opération s'est bien déroulée et Maxime se remet correctement. Il sera bientôt de retour au centre de revalidation où il continue ses efforts quotidiens, entouré d'une équipe pluridisciplinaire. Nous vous remercions encore et toujours de garder Maxime dans vos pensées et de continuer à l'encourager".

Christian Beaupère a insisté sur ce soutien inébranlable du corps de police : "Aujourd'hui, un an après presque jour pour jour, nous avons tous une pensée pour Maxime dont le combat de revalidation se poursuit quotidiennement avec le même courage que celui qu'il a toujours affiché au cours de sa carrière. Qu'il soit assuré de notre soutien au quotidien".