Liège Maxime Pans, 33 ans et papa de deux enfants, est aux soins intensifs après avoir été la cible d'un coup de feu tiré par un individu qu'il voulait contrôler, ce lundi matin, rue de Visé à Liège.

Vers 8h20 ce matin, une patrouille de la police de Liège s'est rendue rue de Visé, à Liège: une riveraine avait alerté qu'une voiture était mal stationnée, et que son conducteur était assoupi sur le volant. L'inspecteur Maxime Pans et son collègue ont procédé au contrôle de l'individu. Réveillé, le conducteur Jean-Yves Discry, un Liégeois de 33 ans est sorti du véhicule. C'est au moment où Maxime Pans a voulu procéder à la fouille du suspect que ce dernier a sorti une arme de poing et ouvert le feu, touchant le policier à la tête.

Le collègue de Maxime Pans, en retrait, a directement riposté à l'aide de son arme de service, neutralisant Jean-Yves Discryt. Blessé, il est décédé quelques minutes plus tard.

À ce stade de l’enquête, les conditions de la légitime défense sont réunies. Les deux enquêtes sont reprises par la police judiciaire fédérale”, explique Catherine Collignon, la magistrate liégeoise chargée des relations avec la presse. “Nous ne pouvons pas en dire plus pour l’instant, le collègue du policier blessé est en état de choc et n’a pas encore pu être entendu”, continue la magistrate.

Maxime Pans, 33 ans, marié et papa de deux enfants, a été pris en charge par les services de secours. Opéré de toute urgence, le policier est sorti de la salle d'opération, a-t-on appris peu après 14h. Il est actuellement aux soins intensifs, et son pronostic vital est toujours engagé.

Jean-Yves Discry était connu de la justice pour plusieurs faits criminels, essentiellement en rapport avec la drogue.. Sa dernière condamnation remonte à 2010. Outre l'arme de poing avec laquelle il a blessé le policier, il était en possession de deux couteaux. Le véhicule dans lequel il se trouvait était en ordre. Les autorités ignorent les raisons pour lesquelles le suspect a ouvert le feu. Il n'est pas exclu qu'il se trouvait sous influence d'alcool ou de produits stupéfiants; les analyses toxicologiques et son autopsie aideront à y voir plus clair.

Le bourgmestre de Liège a réagi suite à l'incident

"Un policier liégeois dans un état critique à la suite d’une intervention. L’émotion est forte à Liège", a indiqué Willy Demeyer.

En contact permanent avec le Chef de Corps et le Collège de Direction, Willy Demeyer a précisé qu'il apportait tout son soutien aux agents de la Zone de Police de Liège pour qui cet incident ravive de douloureuses blessures.

En cette journée des Fastes - annulées au vu des circonstances - qui marque le dévouement des agents en service, la Ville de Liège et son Bourgmestre disent aussi rende hommage au courage et dévouement de celles et ceux qui au quotidien protègent et servent les Liégeoises et les Liégeois."



© IPM Graphics