Le conseil zonal de sécurité a rendu un avis favorable pour la rue des Aulnes.

Trouver une nouvelle implantation pour la future caserne des pompiers de Verviers n’est pas chose aisée… mais, selon les dernières nouvelles, le terrain situé à Ensival, rue des Aulnes (propriété de Logivesdre) semble bien être la solution retenue (prioritairement du moins) par les autorités verviétoises. Car si rien n’est signé, toutes les pièces du puzzle se mettent en place.

Face à cette réalité, les riverains de la rue des Aulnes, inquiets, se sont manifestés et ont envoyé un courrier, il y a quelques jours, à la bourgmestre Muriel Targnion. Ils y relatent leurs inquiétudes, liées aux nuisances sonores notamment ou à la pollution lumineuse.

"Ce sont des craintes légitimes", explique Sophie Lambert, bourgmestre faisant fonction, "mais au niveau du bruit, il faut remarquer que les pompiers font preuve d’un grand respect et ne font pas sonner leur sirène inutilement. Dans le quartier des Hougnes, il n’y a d’ailleurs jamais eu de plainte". Idem pour la pollution visuelle.

En parallèle, le dossier avance donc bien et on évoque un déménagement pour 2021. Le prix de vente du terrain vient d’ailleurs d’être fixé à 621.000 euros; un montant déjà budgétisé par la zone de secours.

Les prochaines étapes seront donc l’acte notarié d’acquisition. Une fois cette étape franchie, il s’agira d’analyser la proposition d’un auteur de projet. Et puisque le terrain est principalement en zone d’habitat, il reviendrait à la Ville de Verviers d’analyser la proposition et de délivrer (ou non) le permis.

Pourquoi ici et pas ailleurs ? On l’a déjà écrit, le terrain se situe à proximité des voies rapides dont l’autoroute. Par ailleurs, les craintes liées au bruit seraient atténuées par l’autoroute. Enfin, argument de poids, cette implantation permettrait de conserver la répartition géographique pour les interventions des différentes casernes de la région. "C’est ici qu’il y aurait un dispatching optimal", précise encore Sophie Lambert.

Pourquoi pas quai de la Vesdre ?

Même s’il n’est pas représenté au conseil verviétois, le parti Défi a aussi tenu à émettre son opinion. Ce n’est bien sûr pas Olivier Maingain qui intervient dans la polémique, mais bien la fédération verviétoise du parti. Son avis ? Une opposition “catégorique” à l’implantation rue des Aulnes. Les raisons évoquées sont classiques : le secrétaire politique pour la province de Liège évoque en effet les nuisances pour les riverains et la suppression d’espaces verts. Défi s’oppose donc mais propose aussi. À entendre le parti, la meilleure solution serait d’utiliser un espace occupé par une friche… et on n’en manque pas à Verviers. Et d’évoquer une future caserne à l’angle du quai de la Vesdre et de la rue Lejeune, un espace jadis occupé par la SWDE. Outre la proximité de l’autoroute, Défi cite comme arguments : la réhabilitation d’une friche, des possibilités d’extension ou encore le fait que la surface soit plane… Le gros couac cependant c’est qu’en localisant la caserne ici, c’est toute la répartition géographique des interventions de plusieurs casernes qui serait affectée !