Suite aux marches arrières forcées des communes de Seraing, Waremme et Chaudfontaine, l’ensemble des 24 bourgmestres de Liège Métropole (arrondissement de Liège), ont adopté, avec Catherine Delcourt, gouverneur faisant fonction de la Province, une position commune sur les modalités du port du masque obligatoire. Question de cohérence…

Il a en effet été décidé que, "à ce stade de la situation épidémiologique au sein de l’arrondissement, le port du masque ne sera pas imposé de manière généralisée sur l’ensemble d’un territoire communal pour des raisons de confort et de cohérence […] cela doit rester limité aux endroits fortement fréquentés". Les 24 bourgmestres confirment par ailleurs que "l’obligation du port du masque sera d’application dans les rues et lieux privés ou publics fort fréquentés, qui ont été identifiés par les Bourgmestres sur leur territoire communal en fonction des réalités communales, sans limitation de temps, soit 24h/24h, dans un souci de clarté".

On précise par ailleurs à Liège Métropole qu’une évaluation de la nature des mesures à prendre sera réalisée "selon l’évolution du contexte sanitaire et légal". Il s’agira notamment de réexaminer les autorisations pour les manifestations, au regard des nouvelles règles en vigueur depuis ce mercredi 29 juillet.