L’affaire fait grand bruit… dans le grand Liège : l’activité aéroportuaire liégeoise de Bierset semble s’être développée ces dernières années et, dans le "proche" voisinage, cette activité commence à déranger. Précisément, ce sont les nuisances sonores générées par cette activité qui dérangent et tant à Donceel qu’à Fexhe-le-Haut-Clocher et Awans, des actions ont été intentées en justice contre Liege Airport, dès ce mois d’août.

Pas de frontière pour le bruit… à Liège aujourd’hui, des voix commencent aussi à se faire entendre pour que la métropole se joigne aux actions intentées par ses voisins. Ce lundi soir au conseil, ce sont les groupes Vega, CDH et Vert Ardent qui ont dès lors défendu un texte dont l’objectif est clair : "que la Ville de Liège se joigne aux actions intentées par les communes de Donceel, Fexhe-le-Haut-Clocher et Awans afin d’obtenir une étude d’incidences… ou que Liège intente une action propre à la même fin".

Cette action viserait à rétablir une certaine logique doit-on comprendre… car à ce stade, aucune étude d’incidences n’est prévue… "Face au développement d’un aéroport, il faut pourtant admettre que cela fait sens de demander une étude d’incidences", estiment encore les élus.

Les arguments développés par les trois groupes d’opposition sont en effet les mêmes que ceux des communes proches de l’aéroport. Ici comme ailleurs en effet, de nombreux citoyens se plaignent déjà de la recrudescence de vols… Ainsi, parmi les "considérants", on évoque le fait que "l’activité aéroportuaire liégeoise a considérablement augmenté au cours des 15 dernières années", que "les décollages en direction de l’Est se sont multipliés, ce qui amène les avions à survoler beaucoup plus fréquemment qu’il y a quelques années le territoire communal liégeois" ou encore que, dixit le directeur, "le trafic de poids lourds pourrait être multiplié par 4 ou par 5". Tous ces facteurs influencent la qualité de vie de nombreux citoyens…

Il y a quelques jours, c’est la commune d’Ans qui se positionnait également dans ce dossier. Cette dernière souhaite en effet pouvoir se prononcer sur bases de données actualisées. Le dernier plan d’exposition au bruit daterait de 2017 et fut établi sur base de données de 2015… Et le bourgmestre d’Ans de réclamer d’urgence une actualisation de ce plan. Un courrier allant dans ce sens a été envoyé à la Sowaer ainsi qu’au ministre wallon compétent.

De nombreux vols bruyants au-dessus de Liège... à cause du sens du vent ?

Lundi soir au conseil, le bourgmestre de Liège Willy Demeyer a fait la lecture d’une lettre du directeur de Liege Airport, Luc Partoune, qui évoque notamment l’augmentation du nombre de vols au-dessus de Liège. Outre le fait que Liège a été retenu comme aéroport référence dans le cadre de la lutte contre le Covid, ce qui a engendré l’augmentation de vols “gros porteurs”, il semble que le décollage des avions a aussi souvent “changé” de direction. En effet, “ce décollage doit se faire face au vent”, explique le directeur… or le sens du vent aurait souvent changé, obligeant les pilotes à modifier leurs trajectoires. Un groupe de travail a été mis en place pour analyser l’impact de ces “vols inversés”. Et le directeur de rappeler qu’un permis arrivant à échéance en 2023 obligerait aussi l’aéroport à réaliser une nouvelle étude d’incidences… Le dossier reviendra sur la table du conseil d’ici trois semaines.