Le test de traction serait la seule méthode qui permet d’évaluer l’ancrage racinaire…

Nous l’annoncions voici quelques jours, sur les 17 tilleuls présents dans l’alignement, au niveau du boulevard de l’Ourthe à Chênée, 7 seront abattus dans les prochains jours. En cause : ces arbres présentent un coefficient de sécurité d’ancrage inférieur au seuil admis… "ce qui a conduit l’ingénieur forestier en charge de ces expertises à la Ville de Liège à recommander au Collège communal un abattage dans les plus brefs délais", précisait-on à l’échevinat de la Mobilité de Gilles Foret. Mais puisque la tempête Ciara est passée par là, l’abattage en question fut reporté à la semaine prochaine (dès ce lundi 17 février). Et les autorités de promettre que d’autres arbres seront replantés…

Aujourd’hui toutefois des rumeurs circulent quant à la décision… prise à la légère ? Pour gagner quelques places de parking ? En aucun cas se défend-on à la Ville de Liège. Qui nous détaille donc le rapport d’expertise…

Un risque réel

"Concrètement, c’est le logiciel spécialisé Arbostat qui est utilisé pour l’analyse des données", précise-t-on encore à l’échevinat. Ce logiciel permet de définir différents paramètres : il estime la charge du vent, il détermine la sécurité de rupture ainsi que la sécurité d’ancrage. "Le test de traction [NDLR : celui réalisé] est la seule méthode qui permet d’évaluer l’ancrage racinaire et donc très intéressant dans ce cas précis"… De ces tests, il résulte donc que 7 arbres "menacent" ; 6 présentent un ancrage racinaire détérioré avec un risque significatif de rupture en cas de tempête et le 7e présente un risque de rupture significatif au niveau du tronc.

"Le risque pour la sécurité des biens et des personnes est élevé vu la très haute fréquentation du site et la présence importante de cibles en contrebas (automobiles, maisons, usagers…)", précisent encore les autorités. Doit-on le rappeler par ailleurs : le site présente deux antécédents de rupture… "en mars 2019 avec une rupture de charpentière et en décembre 2019 avec un déracinement".