Une bonne nouvelle a été confirmée le long de nos cours d’eau ce mardi 4 janvier… le niveau de ceux-ci se stabilisait en effet globalement, après une phase de pré-alerte de crue lancée dimanche soir.

En raison des importantes pluies annoncées au sud du sillon Sambre et Meuse en effet, la phase de pré-alerte de crue était lancée pour plusieurs cours d’eau, dont l’Amblève, l’Ourthe, la Hoëgne et la Vesdre en région liégeoise… précisément là où, cet été, les inondations du siècle ont ravagé des villes entières. Le pic était attendu pour ce mardi 4 janvier. Il a été atteint sans que les cours d’eau débordent…

En effet, si le débit de l’Amblève calculé à Martinrive (Aywaille) était de 53 m3 par seconde ce mardi à 5 h, il avait quasi doublé vers 17 h. Mais la tendance était à la stabilisation, le niveau n’ayant augmenté que de 20 centimètres.

Au niveau de l’Ourthe (Angleur), le niveau de la rivière atteignait 2 mètres en fin d’après-midi mais, si l’on prévoyait encore une hausse de celui-ci (et du débit), aucun débordement n’était envisagé.

La Vesdre aussi épargnée

Dans le bassin de la Vesdre enfin, où d’aucuns craignaient de nouveaux débordements, compte tenu des remembrements importants et des dégâts causés au réseau d’égouttage sur ce bassin hydrographique, la tendance était plus rassurante encore en fin d’après-midi puisqu’on annonçait une nette stabilisation. Entre 11 h et 17 h, le niveau de la Vesdre avait même diminué de quelques centimètres au niveau de la piscine de Chaudfontaine… le débit y était quant à lui passé de 37,6 à 35,8 m3 par seconde.