Liège

La soeur de Dorian Daniels a démenti que Valentin aie pu tenir les propos que son frère lui attribue

Ce mercredi, la cour d’assises de Liège qui juge les bourreaux de Valentin Vermeesch a repris par l’audition des témoins qui ont été prévenus dès le lendemain des faits. "J’ai rencontré Valentin dans la rue, il était très gentil et toujours souriant", a expliqué un témoin à qui Killian Wilmet avait annoncé les faits. "Killian m’a expliqué qu’avec son groupe, ils avaient poussé quelqu’un dans l’eau. Il racontait cela de manière normale. Je ne le croyais pas."

Le jour de la découverte du corps de Valentin, un groupe de jeune a revu Killian et lui a dit d’aller se dénoncer à la police.

Les jurés ont ensuite entendu la soeur de Dorian Daniels. Il s’agit d’un témoin clé. En effet, Dorian Daniels explique sa rage contre Valentin par le fait que ce dernier aurait dit qu’il voulait b… sa soeur et qu’il en avait déduit que Valentin voulait violer la jeune fille âgée de 15 ans.

Cette jeune fille a démenti le fait que Valentin aurait été capable de parler de cette façon. "Pour moi, Valentin n’aurait jamais pu dire qu’il voulait me violer. Valentin était très gentil et très faible mentalement. Il se laissait faire tout le temps."

Cette jeune fille a décrit sa relation avec son frère comme étant fusionnelle. "On était tout le temps ensemble avec mon frère. C’est un garçon très calme, très doux et très gentil." Elle affirme que Killian Wilmet lui a montré les vidéos sur lesquelles Valentin était torturé, ce que cet accusé a démenti. "J’ai vu des photos et la vidéo sur laquelle il se met la bouteille dans l’anus. J’ai demandé à Killian pourquoi ils avaient fait cela. Il m’a répondu que c’était pour rigoler. Killian a dit qu’il avait torturé Valentin. Je me souviens qu’ils ont dit qu’ils lui avaient mis des capsules dans la bouche pour qu’il aie plus mal quand ils ont frappé. Je sais que Belinda a donné quelques coups pour qu’il se taise."

Selon ce témoin, Killian a gardé le GSM de Valentin plusieurs jours après les faits. "J’ai vu que Killian jouait avec un GSM. Je lui ai demandé ce que c’était. Il m’a répondu que c’était le GSM de Valentin et qu’ils allaient le jeter. Le GSM était noir si je me souviens bien."

"Après les faits, j'entendais mon frère pleurer tout seul dans sa chambre"

La soeur de Dorian Daniels est sortie pendant quelques mois avec Alexandre Hart. Elle en garde un assez mauvais souvenir. "Au début c’était bien. Puis il a commencé à boire et est devenu agressif. Il a essayé de frapper mon père. Il me disait qu’il torturait des animaux, mais je ne l’ai jamais vu faire. Il ne voulait pas approcher, ni regarder mon chat. Alors que l’on croyait que j’avais une appendicite, il s’amusait à m’appuyer sur le ventre pour me faire mal."

Elle a expliqué qu’après les faits, son frère avait changé. "Il avait des difficultés à se lever le matin et parfois, je l’entendais pleurer tout seul dans sa chambre"

Ce fut ensuite au tour de la soeur de Killian Wilmet de témoigner. Elle est aussi un des témoins clés du procès puisque c’est elle qui a remis la tablette qui a enregistré les sévices infligés à Valentin au directeur de son école.

Elle ne s’imaginait pas que la tablette contenait des choses d’une telle gravité. "Je savais qu’il y avait des coups portés, mais je n’en savais pas plus", a-t-elle précisé. "Mon copain m’a dit que mon frère lui avait dit que Valentin avait été frappé, mutilé et brûlé partout. On lui avait mis des capsules dans sa bouche pour le blesser. Il a été coupé partout avec une lame de rasoir. J’ai dit à Killian qu’il avait été bête de faire cela." Elle a décrit son frère comme quelqu’un de particulièrement "protecteur" avec ses frères et soeurs. "C’est un garçon qui a beaucoup de caractère. Même si il ne montrait pas toujours ses sentiments, il nous le montrait autrement."

Un autre témoin qui a vu Killian après les faits a expliqué qu'il avait un sourire aux lèvres en racontant les sévices infligés. " Il a dit qu'ils lui ont coupé le gland avec une pince. Il a expliqué les faits. Il ne semblait pas prendre conscience de la gravité. Il a sorti une tablette et a montré des images à un autre, mais moi je ne l'ai pas vu."