Liège

La jeune fille a dû être prise en charge alors qu’elle était en train de témoigner.

Lors de son témoignage devant la cour d’assises de Liège, la petite amie de Killian Wilmet a été prise d’un malaise alors qu’elle était en train de témoigner.

Elle a dû être couchée sur un banc car elle tournait de l’oeil. La jeune fille, toujours mineure d’âge, a témoigné dans le cadre de l’enquête de moralité du jeune homme. Elle a souhaité être entendue par la cour en direct, plutôt qu’en vidéo-conférence. "Au début, il ne montrait pas ses sentiments", a expliqué ce témoin.

"Il a évolué. Maintenant, il montre plus ses sentiments. Je lui ai dit que je l’aimais et il m’a répondu par courrier que lui aussi."

Cette jeune fille a évoqué l'enfance de son petit-ami. "Il a dit qu’il supportait très mal la séparation de ses parents. Il ne m’a pas parlé des faits. Il m’en a parlé après quand il était en IPPJ. Il m’a dit qu’il avait tourné une vidéo."

Après ce témoignage, la jeune fille était complètement pâle et a commencé à tourner de l’oeil. Elle a dû être allongée sur un banc avec les jambes surélevées. Elle a ensuite tenu à ajouter quelques mots. 

"Depuis ces faits, il a pris conscience. Quand je ne vais pas bien, il est toujours-là, il est humain, comme quelqu'un de normal", a-t-elle terminé