Liège

Le papa de la victime aurait préféré que la peine de Dorian Daniels aurait pu être plus sévère

Après le verdict rendu par la cour d'assises, le papa de Valentin a réagi à la décision. "J’aimerai remercier les jurés, les enquêteurs, la cour et les avocats", a expliqué Laurent Vermeesch. "Quelque soit la peine, 30 ans, 50 ans, cela ne ma ramènera jamais mon fils. Même si ils avaient eu 100 ans de prison, cela ne m'aurait pas rendu mon fils. Je suis satisfait pour pour 4 des 5 peines."

Le papa s'est toutefois dit un peu déçu de la peine de Dorian Daniels. "Je pense que Alexandre Hart et Belinda Donnay devaient prendre des peines sévères. C’est ce que l’on espérait. Tourner la page, ce sera une autre histoire. Ce procès n’a pas été facile. Il y avait des jours avec et des jours pendant lesquels cela n’allait pas. Il y a eu des moments très difficiles. La grand-mère de Valentin est assez satisfaite. Hart est un danger pour la société. Si il sort, il recommencera. La maman de Valentin était entourée par des amis lorsque je lui ai annoncé les peines."

L’oncle de Valentin Vermeesch s'est dit satisfait. "Justice a été rendue en pensant à Valentin. C’était très dur pour la maman de Valentin de faire encore face aujourd’hui. Ce n’est pas un soulagement parce qu’il n’y a pas de gagnant. On nous a retiré le gamin et aucune peine ne pourra jamais justifier de prendre la vie à aucun être humain avec acharnement et sadisme."

Selon l'oncle de Valentin, ce procès va permettre de tourner une page. "Nous espérons pouvoir commencer tout doucement à faire notre deuil dans le calme. Nous allons tenter de continuer à vivre. Nous aimerions remercier les gens qui nous ont entouré, Me Wilmotte et Me Lamy, mais aussi les deux personnes extraordinaires de l’accueil aux victimes qui nous soutiennent depuis la disparition de Valentin. Ce soutien a été essentiel. Ce sont de grandes dames."

Me Wilmotte, avocat des parties civiles aux côtés de Me Lamy a salué cet arrêt. "Cette décision a été motivée par l‘importance de la violence qui a été subie par Valentin. Une violence inouïe, relève l’arrêt. Après avoir rappelé ce dont Valentin a été victime et toute la souffrance qui lui a été infligée, pour chaque accusé, il a été fait état des circonstances qui ont amené aux peines qui ont été prononcées.

Il a souligné le sang-froid de la famille de Valentin. "La réalité est que nos clients se sont montrés extrêmement dignes au moment du prononcé du verdict. Il est clair que les peines prononcées sont extrêmement lourdes, mais les faits subis par Valentin étaient d’une atrocité particulièrement rare et en ce qui me concerne, jamais connue. Cela est la réalité de ce qu’ils vivent depuis des années. Cela reste extrêmement triste pour chacun."

L'avocat a estimé que les jurés et la cour ont jugé de manière individuelle. " La cour et le jury ont fait des distinctions entre chaque accusé. Il est opportun de ne pas mettre tout le monde dans le même sac. Les peines sont importantes, mais en corrélation avec les sévices infligés."