L’opposition fourbit déjà ses armes, une pétition a été lancée.

Nous l’évoquions ce mardi, une enquête publique pour le moins attendue vient de débuter, ce lundi 20 janvier à Liège. Celle-ci concerne ce (nouveau) projet immobilier relatif à la construction d’une cinquantaine de logements, sur le site de la Chartreuse. Un projet quelque peu modifié par rapport à celui présenté voici deux ans et qui avait provoqué une levée de boucliers. Pour certains Liégeois en effet, le poumon vert de la Chartreuse doit être préservé…

Et deux ans après, bien que le nombre de logements ait diminué, l’opposition reste farouche… En effet, 24 heures à peine après le lancement de l’enquête publique (qui se clôture le 19 février), la lettre du groupement citoyen "Un air de Chartreuse" avait déjà récolté plus de 1000 signatures. Les arguments développés sont multiples… Tous estiment que ce projet est "inapproprié pour le quartier". Pour une question de situation tout d’abord…

"La Chartreuse est en effet dotée d’un patrimoine historique unique. Elle est un poumon vert, une sorte de coteaux de la rive droite à deux pas de la ville". Une denrée rare doit-on comprendre, à préserver.

Par ailleurs, si le projet immobilier a été revu à la baisse, "il détruira quand même une partie importante (25.000 m2) du site de la Chartreuse", poursuit le collectif qui dénonce la réduction "considérable" de la surface boisée, or, il s’agit d’un site classé comme étant "de grand intérêt biologique pour son intérêt environnemental". Le site abriterait de nombreux animaux, dont des espèces protégées.

Enfin, sans évoquer l’argument de "l’urgence climatique" ou du patrimoine, on relèvera encore celui de la mobilité. Le projet s’intègre, toujours selon le collectif, dans un quartier "incapable d’absorber l’augmentation de volume de trafic lié au projet".

Et le besoin de logements à Liège ? Il est évident… mais de rappeler qu’il existe aussi à Liège "de nombreux immeubles ou étages actuellement inoccupés au centre-ville".